Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Les chômeurs invisibles
Pour un véritable pacte écologique

Présidentielles : 10 candidats défilent devant Hulot

Défilé, profession de foi, serment : toutes les expressions sont utilisées pour définir un manège bien curieux. 10 candidats à la présidentielle vont en effet se déplacer ce matin pour se présenter devant Nicolas Hulot, installé pour l'occasion au nouveau Musée des Arts premiers, quai Branly.
Hulot leur a en effet demandé de ne pas se contenter d'adhérer aux cinq propositions concrètes et aux dix propositions de son Pacte écologique, mais d'argumenter leur engagement en faveur de l'environnement. C'est tout l'objet de l'oral de 15 minutes qu'ils passent ce matin devant Hulot et un parterre de signataires du Pacte et de représentants d'ONG.
L'ordre de passage est donc le suivant : Antoine Waechter, France Gamerre, Jean-Marc Governatori, François Bayrou, Corinne Lepage, Marie-George Buffet, Nicolas Dupont-Aignan, Dominique Voynet et Nicolas Sarkozy.

On l'a compris, l'engagement écologique de ces candidats est pris non vis-à-vis des Français, mais vis-à-vis de Nicolas Hulot, hérault imposé de l'écologie, qui valide leur pensée politique dans ce domaine par le truchement de son propre "pacte écologique" et de cet oral. Mais que signifie ce grand jury d'aujourd'hui?
En plus des 500 signatures, les candidats devront-ils aussi présenter un label "Hulot" qui rassure les électeurs français? Doivent-ils seulement remercier Hulot d'avoir retiré sa propre candidature? Veulent-ils tenter également de s'attirer sa sympathie pour séduire quelques électeurs?
Quoiqu'il en soit, ce passage d'hommes politiques sous les fourches caudines d'un citoyen, fut-il charismatique et compétent, est une première en France. Une première qui met mal à l'aise.

Lahire

Commentaires

Gégé

Remarquez bien que cela peut être intéressant de n'avoir à "rendre compte qu'à un seul homme" : l'efficacité !

Les français ne descendront pas tous "d'un seul homme" pour demander des comptes sur l'écologie à leur nouveau président.

Mais un seul homme assez médiatique le peut.

C'est vrai que ça pose un problème de représentativité, mais d'un autre côté, je ne crois pas que sans une épée de Damoclès médiatique au dessus de leur tête, nos politiques seront réellement actifs. Ils ne feront rien d'autre que des augmentations de prélèvements par-ci par-là (pour les "meilleures raisons du monde"), mais oublieront de faire les changements profonds impliqués par une vision véritablement écologique du monde... et de l'homme comme vous le soulignez si justement.

verdinette

Ils y en a qui agissent (Mr de Villiers) et ceux qui causent...

Iaboc

Il y a ceci de paradoxal : Nicolas Hulot, au-delà de sa bonhommie et de la sympathie naturelle qu'il communique, doit être un des particuliers les plus pollueurs de la planète. En effet, comment ont été produites ses émissions USHAIA depuis des années ? Avec quels moyens de transport pour combien de kilos de matériel ? Les images aériennes ont-elles été transmises depuis une mouche géante ou un hélicoptère ? Les premiers gestes vraiment écologiques sont ceux de la bonne gestion ménagère que nous connaissons depuis des lustres : ne pas acheter plus que nécessaire, fermer les robinets, éteindre les lumières en sortant d'une pièce, ne pas jeter ses papiers par terre, réutiliser les restes. Si le grand Mamamouchi Hulot devant lequel hullulent les candidats faisait de la "com" là-dessus, ce serait de l'écologie réaliste mais dans le cas présent, nous sommes dans de la soupe médiatique, un brouet qui peut à peine servir d'engrais !

iffy

bonjour,

je pense que nicolas hulot devrait remplacer gerard klein dans le role de l'instit à la télé.

pour qui se prend il?

ha oui comme la segolénitude.

Olfrance

Vous avez oublié Ségolène Royal (a priori) dans votre liste qui ne compte que neuf noms.
Pour ma part je me félicite que Philippe de Villiers n'ait pas cédé à cette injonction, lui qui est pourtant en première ligne dans les combats écologiques, contre les multinationales à l'occasion du naufrage de l'Erika, pour défendre les apiculteurs, et dans la politique générale de son département, où il ne se contente pas de signer des pactes... Les politiques feraient bien de s'inspirer de ce qui marche déjà !

Pascal G.

Si l'Eglise n'est plus une référence sociale et morale, il est indispensable que d'autres "autorités morales" se fassent jour : depuis 1830 on a eu alternativement ou en permanence le Grand Orient, l'anarchisme, le fouriérisme, le saint simonisme, les instituteurs, les professeurs de la Sorbonne et autres universitaires, SOS Racisme, les syndicats, le PC et le marxisme, le PS et l'autogestion, le freudisme, le Club de Rome, les professions de santé dans leurs délires scientistes, puis l'écologie, grand fourre tout à utopies, fantasmes et " Grande peur de l'An 2100", ou peut-être plus simplement grande peur devant le vide métaphysique sur les fins dernières depuis l'effacement du christianisme.
Tout cela témoigne en creux de l'impossibilité de l'homme de vivre sans religion. C'est à la fois pitoyable et drôle.

Korrig Ruz

Défilé de mode devant Monsieur Hulot !
Jean-Marie Le Pen ne se discrédite pas en allant faire des courbettes l'animateur de TF1. C'est un homme libre ! Mais nous pourrons savoir ce qu'il pense (de longue date) sur le sujet en participant au Banquet patriotique de Nantes, le dimanche 11 février à 12 h 30. En effet, son discours sera consacré principalement à cette grave question. Ce qui serait bien, c'est qu'il parle aussi de régionalisme, dans la Capital des Ducs de Bretagne !

anne-marie

Mon mari a cotoyé N.Hulot il y a une quinzaine d'années au cours de la course "Harricana", dans le nord du Canada...imaginez, des dizaines de motos neige dans l'immensité immaculée ...Quant à "sa bonhommie et la sympathie naturelle qu'il communique", il semblerait que ça ne sautait pas aux yeux à l'époque.(Précision : mon mari faisait partie de l'équipe de secours, il ne participait pas à la compétition)

Laetitia de Mahlreich

On connaît le nom du prochain ministre de l'environnement... Pourquoi ne pas lui proposer de défendre l'espèce humaine? A moins qu'il ne fasse partie de ces écolos eugénistes qui pensent que l'homme, premier prédateur de la Sainte Nature, doit être éradiqué, ou au moins limité.

jp

C'est effarant!!!
des hommes politiques soi-disant sérieux vont aller, en rang et en silence, se justifier devant...qui, en définitive? un gourou de l'écologie communicatrice, à fort rendement économique pour son promoteur, qui en revanche n'est pas avare de vols en hélicoptère... Aussi grotesque que le triste héritier du trônr d'Angleterre annulant ses vacances en Suisse pour ne pas brûler trop de kérozène...
GROTESQUE !!!!!!!!!!!!!!

amdg

Ouh la la, quel symbole! On va assister à une danse rituelle devant le totem des Droits de l'Homme et de la Planète avec Monsieur Hulot en grand manitou? Les invités viendront-ils pieds nus, en pagnes, avec des tams-tams et des plumes pour respecter l'ambiance du lieu?

NJ

C'est bien autour du "pacte écologique" que "l'empire écologique" si bien décrit par Pascal Bernardin prend toute son actualité. Est-il besoin de rappeler que toute cette série de contraintes et autres "engagements" (principals of affirmative action) écologiques ne tombent pas du ciel mais ont été préparées de très longue date par des officines et autres organisations occultes dans les instances internationales ou révolutionnaires - mais les deux se confondent à notre époque, étant donné que le processus de communisation des sociétés est rentré dans une phase à la fois plus globale et plus pacifique - pour lesquels l'ecologie est un cheval de bataille privilègié pour modifier les valeurs comportementales dans nos sociétés? Il serait opportun de rappeler à notre mémoire des ouvrages aussi fondamentaux que les cahiers de prison de Gramsci ou "the perestroïka deception" dans lesquels l'action subversive présidée par M. Gorbatchev à la tête de la commission pour l'environnement de l'ONU est décrite par le menu. Tout cela ne date pas d'hier ni même d'avant-hier, puisque ce plan a été conçu au départ au sein de la commission pour la subversion idéologique du Komintern à la fin des années cinquante au siècle dernier (cf. les révélations de Anatoliy Golitsyn, transfuge du KGB). Nicolas Hulot est simplement un des pion avancé par ces gens qui contrôlent l'action subversive menée de concert par les organisations internationales et leurs relais médiatiques devant lesquels s'inclinent bien bas nos prétendants candidats jamais à cours de servilité. Qui révèlera ces choses au public dans la grande presse aux ordres des entreprises qui sont elles-mêmes tributaires du bon vouloir des censeurs globaux?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.