Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Nicolas Dupont-Aignan laisse du temps
Le Grand-Orient écrit aux candidats

La culture de mort a son musée

A Vienne s'est ouvert un musée de l'avortement et de la contraception. Comme s'il ne suffisait pas de tuer des êtres humains, il faut aujourd'hui s'en enorgueillir. Le directeur de cette horreur a dirigé ces dix dernières années un clinique d'avortement et le planning familial de Vienne. Surprenant que ces deux fonctions soient cumulables à moins que l'une serve à trouver les clients pour l'autre.

Au lieu de glorifier la mort donnée, il serait bon que dans chaque pays s'élève un monument pour se souvenir des victimes qui l'ont reçue.

Lahire (via le conservateur)

Commentaires

jp

C'est monstrueux.
Il faut rééllement un esprit pervers pour faire une telle chose. Les bras m'en tombent...

pascal1

Il existe au monde trois mémorials du Miliard (d'enfant tué).
Le premier créé vers 1986 dans la Drôme près de Chantemerle lès blés s'appelle Saint Josph du Saint Sauveur (les photos sont sur le site http://www.lunivers.info).
Un deuxième est en Pologne et le troisième au Caire prés de la cité des chiffonniers.
Le site vous dit beaucoup plus.

Vukobar

Il y à un autre à La Valetta (Malte)

j

J'ai lu tantôt sur un site l'expérience d'une jeune étudiante en médecine obligée d'aspirer le corps d'un foetus, puis de vérifier si, dans la bouillie, ses membres déchiquetés y étaient vraiment.
La vision est intenable. Seulement l'avortement, dans certaines conditions, est légal en France.
En toute logique, l'enfant est tué car il n'est pas considéré comme un être humain. Non doué de raison, il n'aurait donc que son animalité que l'on peut interrompre dans son processus de vie, comme on poursuit le papillon, ou le sanglier après l'ouverture de la chasse.
En considérant l'existence du Museum d'Histoire naturelle et ses nombreuses collections d'animaux conservés par diverses méthodes, pensez-vous que ce musée de Vienne puisse acquérir quelques exemplaires de foetus, par exemple dans du formol? Cela deviendrait une pièce maîtresse - et très à propos - de leurs collections, ainsi qu'un coup médiatique susceptible de multiplier les entrées.
Cette logique est sinistre, certes, mais cohérente avec la reconnaissance faite par le législateur de l'identité de l'enfant à naître.

Abbé Charles Tinotti

En outre ledit promoteur de ce musée, le richissime R.Leugner, se prétend catholique. Une seule voix s'est élevée pour dénoncer ce menson : non pas celle de son eveque le cardinal de Vienne Schönborn malgré les demandes des associations provie autrichiennes, mais Mgr Laun de Salzbourg.

Marc

Abject.

Il n'existe pas d'autre mot pour qualifier cette adoration de la Mort, qui rejoint la haine de la Vie sous toutes ses formes (Vie biologique ou Vie spirituelle).

Marc

Après réflexion (j'ai posté à 11.56.38), je me demande si l'on ne devrait pas montrer ce musée aux futures mères qui, hélas, envisagent d'avorter.

Sans doute de telles horreurs leur ouvriraient-elles les yeux, tant souvent les femmes subissent des pressions mortifères.

PS : ce n'est qu'une impression ; je me demande si dans cette affaire, le Diable ne porte pas Pierre.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.