L'influence du lobby musulman en France
La violence des commandos pro-avortement

Wikipedia, irresponsable ?

Wiki_2 Le projet Wikipedia se présente comme une encyclopédie libre, universelle et multilingue écrite de façon collaborative. Mais la réputation de Wikipedia l’expose à toutes les dérives de la guerre par l’information. Sans même parler du vandalisme qui consiste à insérer des informations fausses, calomnieuses ou élogieuses dans un article.

Les contributeurs sont anonymes, il est donc impossible d’évaluer leurs compétences, l’affaire récente d’un éditeur américain se présentant comme un docteur en théologie qui s’est révélé être un étudiant de 24 ans plagiant notamment «le catholicisme pour les nuls».

Mais un autre manquement grave existe, c’est l’absence de réflexion sur la nature des connaissances diffusées. Par exemple, le TATP. Il s’agit d’un explosif utilisé par les groupes terroristes. Il a deux particularités, il est très instable et peut être fabriqué à partir de produits relativement banaux et facilement disponibles. Ces informations sont contenues dans l’article. Les éditeurs fournissent le mode opératoire qui permet de préparer cette substance. Ce cas n'est pas isolé, d’autres substances dangereuses (explosifs, stupéfiants…) sont abondamment documentées avec leurs modes de préparation.

Michel Janva

Commentaires

Bohémond

J'avoue ne pas bien vous comprendre dans cet article.

Pour le TATP, après lecture de l'article, je ne vois pas bien où vous voyez le mode opératoire. Il n'y a aucune proportion, aucun conseil de fabrication, rien d'autre que les principaux composants que l'on trouve partout sur internet. De plus, les terroristes amateurs ont d'autres sources d'informations beaucoup plus détaillées que Wikipédia...

Quand à la fiabilité de Wikipédia, elle a été jugée équivalente à celle de l'Encyclopaedia Britannica pour les articles principaux (voir http://www.nature.com/news/2005/051212/pdf/438900a.pdf )

Certes, Wikipédia n'est pas pour autant parfaite, pour les articles concernant les thèmes qui nous sont chers, nous devons, avec douceur, corriger les erreurs, enrichir les articles existants ou en créer de nouveaux. Tout le monde peut rédiger ou modifier un article sur Wikipédia sans inscription. Voir par exemple l'excellent article sur le rite tridentin : http://fr.wikipedia.org/wiki/Messe_tridentine

Il y a donc vraiment beaucoup de travail à faire de la part des catholiques qui ne sont pas beaucoup présents sur Wikipédia. Donc maintenant à vos claviers!

M.

Wikipedia c'est l'esprit-même d'Internet...

Vous croyez sérieusement qu'on ne trouve ce type d'informations que sur ce site ?

Pour ma part, j'ai consulté aujourd'hui leur page sur les Chartreux, qui n'est ma foi pas mal faite du tout.

Phronesis

Wikipedia a un mécanisme de "modération" et de discussion qui me paraît honnête. Des articles controversés font l'objet d'un processus très fouillé de discussions (archivées) en vue de mises au point, d'ajouts, de retraits, de corrections, sous la responsabilité de "modérateurs" qui semblent être des arbitres compétents.

Jacques Benoit

Il y a indéniablement sur Wikipedia du très bon, mais aussi de l'à-peu-près et de pures inventions. Le problème est que ces informations, à qualité si variable, sont juxtaposées de très près et ne subissent souvent aucun contrôle. En effet, si, pour les informations qui attirent l'intérêt du grand nombre, un consensus se forme vite sur les éléments les plus crédibles, il est cependant facile d'agir sur des domaines peu courus du grand public, ou de modifier dans le sens de ses opinions propres tel ou tel point qui passera inaperçu aux censeurs potentiels, mais changera en profondeur le sens réel du texte, ou l'un de ses détails significatifs.

Je trouve donc très triste que cette "encyclopédie" soit devenue une référence, de par sa popularité cybernétique (PageRank) qui la place systématiquement en tête sur Google.
La conséquence est en que bien des écoliers, collégiens et lycéens, et même étudiants ET DES PROFESSEURS manquant d'esprit critique s'en servent comme référence, et accordent un crédit dangereusement excessif à de simpples opinions ou à des contre-vérités.

Cette encyclopédie, fondée par un ancien pornocrate, est la concrétisation de la vieille mais ô combien dangereuse utopie démocrate : la majorité fait la vérité.
Or, s'il ne faut pas mépriser l'effort collectif des hommes dans l'élaboration de la vérité, cet effort ne vaut rien s'il n'est pas appuyé sur la Pierre angulaire qui est la Vérité.

Aux catholiques de trouver l'énergie de créer une encyclopédie en ligne de qualité alliant mode participatif (des âmes de bonne volonté) et respect intangible des plus hautes vérités, révélées comme découvertes par la raison que Dieu nous a donnée !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.