Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



La civilisation européenne doit tout au christianisme
"S'abstenir est un péché"

Les effets bénéfiques du réchauffement climatique

Selon le biologiste allemand Josef Reichholf, auteur de l'ouvrage 'Kleine Naturgeschichte des letzten Jahrtausend' [Petite histoire naturelle du dernier millénaire], la "petite ère glaciaire" survenue après le Moyen Age a été bien plus grave que l'actuel réchauffement climatique :

"Au XVI et XVIIe siècles, le froid était particulièrement rude. Des loups arrivaient du nord-est. Les ours occupaient des territoires de plus en plus vastes. Les crues dépassaient de loin toutes les inondations que nous avons pu connaître au XXe siècle. De nombreux repères de crues historiques en témoignent. Les grandes tempêtes de la fin du Moyen Age ont déchiré la côte de la mer du Nord, entre la Hollande et le Danemark, et ont engendré les îles et îlots que l'on connaît aujourd'hui".

Il est du coup possible, selon lui, de trouver des avantages à la chaleur.

"Nous nous réjouissons en secret de l'extrême douceur de l'hiver dernier. Selon les calculs d'une grande banque allemande, elle a permis d'économiser près de huit milliards d'euros de chauffage, 200 euros par foyer. Ainsi, la météo a réalisé par avance nos souhaits les plus ambitieux dans la lutte contre le réchauffement climatique."

Michel Janva

Commentaires

Olivier

Moui. Le rapport du GIEC parle bien de ces effets bénéfiques çà et là, mais note que, le réchauffement et les autres modifications étant partis pour durer longtemps et être d'une grande importance, ces effets bénéfiques seront vite balayés.

Il faut aussi savoir que le terme d'éco-réfugié a depuis quelques années fait son apparition dans la littérature onusienne; et que la réalité existe effectivement :
- Les îles Carteret, ancien paradis tropical (Papouasie-Nouvelle-Guinée), voient leur sous-sol et leurs nappes phréatiques envahies par l'eau de mer : les habitants fuient.
- L'île de Lohachara, dans le delta du Gange, s'est vidée de ses 10 000 (!!) habitants, qui ont trouvé un refuge préciaire dans l'île voisine de Sagar.
- Dans l'île Lateu, état de Vanuatu, les marées effritent les côtes et menacent d'effondrement les habitations; la persistance d'eaux stagnantes provoquent invasion de moustiques et malaria : le village a été déplacé d'une centaine de mètres mais cette solution ne suffit déjà plus.

- Un état entier, les îles Tuvalu, a prévu que son propre engloutissement serait inéluctable !!! Ses 11 000 âmes sont d'ores et déjà autorisées à s'installer en Nouvelle-Zélande.

[La Sibérie et le Groenland vont devenir habitables... MJ]

D.Durand

- D'abord "on" commence par contester la réalité du réchauffement climatique, parce que les ultra-conservateurs US la contestent.

- Ensuite, lorsqu'il devient impossible de contester cette réalité, les ultra-conservateurs US prétendent qu'elle est d'origine naturelle. Alors "on" prétend aussi qu'elle est naturelle.

- À présent que même les ultra-conservateurs reconnaissent, de mauvais gré, que le réchauffement climatique est réel et qui plus est d'origine artificielle, "on" prétend qu'il va être... bénéfique.


J'attends impatiemment votre nouvel argument, comme quoi le réchauffement climatique est réel, naturel et nocif, mais c'est quand-même une bonne chose parce que c'est une punition de Dieu pour nos pêchés...

[Il n'y a pas "que" les conservateurs US. Il y a aussi des scientifiques de tout pays, y compris ceux qui ont démissionné du GIEC... qui contestent et le réchauffement (ou le ramènent à un cycle naturel) et son origine humaine. Déjà, dans les années 1970, des sicentifiques "incontestés" prédisaient l'inévitable refroidissement de la planète...

Le problème dans cette affaire, c'est que dès que l'on pose un argument qui ne soutient pas la vérité officielle débitée par la télévision française (car ailleurs on a droit au débat) on est accusé de contester la vérité pour des raisons inavouées. Non, nous réclamons le droit au débat. C'est autre chose. MJ]

Olivier

Le Groenland va bien plutôt fondre... provoquant, avec d'autres facteurs bien sûr, une hausse du niveau des mers qui menace presque 20 % du territoire du Bangladesh, par exemple.
Sur le droit au débat, bien sûr je suis d'accord, mais il faut reconnaître que cela nous dépasse de loin (puisque cela dépasse même les scientifiques de la spécialité).

[C'est bien pour cela que nous avons le droit d'être sceptiques sur ce sujet. Ce qui ne nous empêche pas de respecter la loi naturelle dans tous les domaines, conformément ce que nous demande la Sainte Eglise. MJ]

senex

A la fin des temps le climat se rechauffe car la "Charité se refroidit"...

Pois Chiche

Que vont devenir les ours que nous avons réintroduits à grands frais ??

Proconsul

il est tout à l'honneur du salon beige de mentionner les vues conradictoires dans le domaine epineux du rechauffement climatique.
Les cycles du soleil sont notamment à prendre en compte, comme vous le signaliez il y a peu.
Cependant la catastrophe climatique annoncée n'est pas une lubie.Pour avoir lu certains ouvrages sur le sujet cela ne fait plus de doutes .
Alors oui je suis d'accord avec vous sur un point-essentiel il est vrai : ces dangers vont servir de levier à l'Antéchrist pour asseoir sa domination sur le monde. On entend déjà de nombreuses personnalités dire qu'il faut un gouvernenemt mondial pour resoudre ce probleme mondial...
Il n'en demeure pas moins vrai pour moi que la menace est bien réelle.
Aussi ne devons nous pas minorer la menace, mais avertir des dangers d'un gouvernement mondial !!!!
De toutes façons l'humanité courre à sa perte et nous ne pourrons qu'en sauver des parcelles....(d'ailleurs l'institution des parcs nationaux , est-ce que ce n'est pas justement le sauvetage de ces parcelles de nature que nous avons allegrement detruites?)
amitiés nationales et chretiennes

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.