Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



François Fillon, futur Premier ministre
Nicolas Sarkozy et les franc-maçons

Egypte : le martyre des Coptes

Lu dans Présent :

"Les forces de sécurité égyptiennes ont arrêté une soixantaine de musulmans qui, la semaine dernière, ont attaqué et blessé de nombreux Coptes, brûlé leurs maisons, détruit et pillé leurs boutiques à Behma, un village situé à 40 km du Caire.

Depuis des années, les relations entre les chrétiens égyptiens et les musulmans ont pris une tournure dramatique. Il ne se passe guère de jours sans que les Coptes ne soient insultés, dans le meilleur des cas, blessés et tués dans le pire. D’autant que le gouvernement, qui joue double jeu et n’intervient que lorsque les violences antichrétiennes n’ont pu être étouffées, a interdit aux Coptes de bâtir de nouvelles églises.

Un prêtre copte explique : « On n’a plus le droit de construire de nouvelles églises et on nous détruit régulièrement les anciennes. Bientôt, nous serons une minorité [10% des Egyptiens sont chrétiens] sans lieux de culte… »"

Michel Janva

Commentaires

xango

il y a déjà 20 ans, en s'arrêtant dans les villes bordant le Nil, on pouvait entendre de furieux discours dans les mosquées contre l'impérialisme occidental
au contact des européens, les coptes ne cachaient pas qu'ils étaient harcelés
beaucoup parlaient même de s'enfuir
leur pape, Baba Schnouda, avait même fait de la prison
à cette époque, ils étaient encore environ 15%
aujourd'hui, ils ne sont plus que 10 % environ
depuis, des villages ont été incendiés, des gens ont été tués
dans 10 ou 20 ans toute trace des premières communautés chrétiennes d'Egypte aura probablement disparu
or les Coptes, comme chacun sait, ce sont les Egyptiens, aegyptos= coptes

Pois Chiche

Est-il exact que la période fatimide fut une ère de tolérance et de paix pour tous ??

xango

@pois chiche
il faudrait consulter des documents pour pouvoir répondre à cette question, sans risquer de tomber dans de l'interprétation non scientifique (même si l'Histoire est sujette,par définition,à l'interprétation
cela étant, on peut dire que toute société prospère et sure d'elle-même est plus enclin à accepter les différences
c'est ainsi qu'à l'époque des Sultans la Turquie comptait d'influentes communautés chrétienne, arménienne, et juive (qui avaient fui l'Espagne d'Isabelle)
tandis qu'à une époque appauvrie ou ayant perdu ses repaires l'intolérance monte vite ,c'est aussi ce que nous vivons en ce moment nous-mêmes: si la France n'était pas en recul, elle pourrait intégrer et assimiler plus facilement, d'autre part, ceux qui viendraient le feraient nous pas pour se partager les restes, mais pour faire fortune

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.