Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



La construction des mosquées menacée...Libération s'inquiète.
34,11%

Fichage génétique à vie pour quatre bricoles

Les deux frères ont 8 et 11 ans et ont volé 4 petits jouets dans un magasin. Les parents les ont sermonnés, les gendarmes ont porté la convocation au tribunal à la famille.

"Ils venaient nous apporter une convocation pour vol dans la mesure où le magasin a porté plainte. Ils ont expliqué à mon fils aîné qu'il serait photographié, qu'on lui prendrait ses empreintes digitales et aussi ses empreintes génétiques, ajoutant même que mon fils ne pourra pas forcément faire le métier qu'il veut plus tard car il sera fiché !"

Certes, cette information tombe un week-end de scrutin et sa divulgation peut paraître calculée pour nuire à l'ancien ministre de l'Intérieur, initiateur de la loi de 2003. Cependant, les deux conclusions rapportées par le Monde cernent le problème de l'application d'une loi et plus largement de la justice.
Le père des enfants évoque indirectement la notion de faute et de sanction (gradualité, portée, etc) et de pardon :

"Ce n'est pas du bétail que l'on doit marquer au fer".

Josiane Bigot, magistrat et président du Réseau pour l'accès au(x) droit(s) des enfants et des jeunes insiste sur l'utilisation des nanotechnologies et des abus possibles :

"Cette situation met en lumière les dérives possibles de l'utilisation abusive du fichage génétique".

Jeudi, dans un discours à l’assemblée générale de l’académie pontificale des Sciences sociales, Benoît XVI a déclaré :

[tant que] "les êtres humains ne seront pas considérés comme des personnes, hommes et femmes, créés à l'image de Dieu, dotés d'une dignité inviolable, il sera très difficile d'obtenir une pleine justice dans le monde".

Lahire

Commentaires

chlorate

l'an dernier, mon fils de 16 ans (Terminale) a été menotté par la police au lycée devant ses camarades!
certes, il avait fait une bêtise (bloquer des portes de salles de classe pour se venger du professeur de latin qui avait humilié son frère jumeau), mais menotte-t-on un gosse: 16 ans, un an d'avance, dans un établissement où il était sans problème depuis le CP!
aucune réponse du Procureur à qui j'ai écrit.

Tintoun

@chlorate
Vous ne trouvez pas que c'est un peu gros à avaler quand même ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.