Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Le lundi de Pentecôte restera travaillé
La télévision italienne ressort une intox de la BBC

La pilule, danger écologique

Michel avait rapporté cette information de Présent : l'oestrogène provenant des pilules contraceptives féminise des poissons mâles à un point inquiétant selon les conclusions de l'enquête.

"Nos observations démontrent que la concentration d'oestrogène observée dans les eaux peut avoir un impact sur la survie des populations de poissons sauvages".

Près de 3 semaines après, c'est l'AFP qui en parle. Mais rien ne changera : l'égoïsme de l'Homme prévaut sur tout.

Lahire

Commentaires

Gégé

Mais que font Noel Mamère et Cohn-Bendit...? ;-)

J'ai la conviction ce cas précis permettrais assez aisément de démasquer une certaine carence de volonté écologique réelle.....

Olivier

Comme à son habitude, le journal est « politiquement correct » : il omet de préciser l’origine des œstrogènes contenus dans l’eau (qui proviennent de l’urine des femmes qui en consomment et qui n’est pas filtré par les stations de traitement de l’eau car microscopique) et passe sous silence le reste de l’étude qui montre l’impact sur la santé humaine (et notamment la fertilité masculine). J’imagine qu’ils ne voulaient pas remettre en question le dogme sacro-saint de la contraception française… dommage car qui sinon les catholiques peut apporter une autre solution plus respectueuse de l’Homme, comme les méthodes d’auto-observation ? Je persiste : La Croix est vraiment bon à allumer le feu ou éplucher les légumes ;-)
Pour aller plus loin sur le sujet :
http://www.ql.umontreal.ca/volume11/numero1/societev11n1b.html
http://www.tabaret.uottawa.ca/article_f_316.html
http://www.novethic.fr/novethic/site/article/index.jsp?id=75357
http://terresacree.org/pollution.htm

béatrice

et la pilule tue des bébés :

http://www.trdd.org/PILINDXF.HTM

DEGEORGES

Il y a près de dix ans, le vice-président de la Communauté Urbaine de Lyon, Pierre Bertin-Hugault, également administrateur de L'Agence de l'Eau Rhône-Méditerranée-Corse, était intervenu lors d'un Comité de Bassin présidé par le Préfet de Région, pour que le Comité scientifique se saisisse de ce problème et présente ses conclusions. A ce jour, il attend toujours. Il était également intervenu lors d'un colloque sur l'eau, au Sénat, toujours sur ce problème. Apparemment sans effet.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.