Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Pornographie et agressions sexuelles
Des droits pour les chimpanzés

Xavier Darcos n'est pas un inconnu au ministère de l'Education nationale

Darcos Agrégé de lettres, titulaire d'un doctorat de troisième cycle d'études latines et d'un doctorat d'Etat ès lettres et sciences humaines, maire de Périgueux, ancien inspecteur général de l'Education, directeur de cabinet de François Bayrou au ministère de l'Education, Xavier Darcos a été le conseiller éducation d'Alain Juppé à Matignon en 1995-1997, ministre délégué à l'Enseignement scolaire de Jean-Pierre Raffarin.

A l'Enseignement scolaire, il avait déclenché la polémique en novembre 2002 en proposant d'équiper "les établissements scolaires les plus sensibles de clôtures". En 2003, il avait relancé le débat sur le port de l'uniforme et le vouvoiement à l'école. Il avait également jugé "nécessaire" la loi interdisant le port de signes religieux dans les écoles publiques.

Depuis juin 2005, il est ambassadeur, représentant permanent de la France auprès de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Sur son blog, on peut lire quelques unes de ses idées sur l'école. Extraits :

"La France devrait approfondir l’idée qu’il faut donner aux jeunes, à l’école, des lueurs sur les transcendances : l’âme, les religions, l’infini, le temps, les valeurs, le fonds spirituel occidental... L’école, outre qu’elle confond le culturel et le cultivé, est engluée dans des problèmes vernaculaires et dans un prêchi-prêcha « droits-de-l’hommiste » global et uniforme qui interdit les hiérarchies, les différences et les choix."

Lors de l'affaire de Ratisbonne, il défend Benoît XVI et dénonce la cathophobie:

"le catholicisme s'est habitué à ces distorsions : on peut le caricaturer, l'insulter, l'agresser, envahir ses églises, le tourner en dérision sans risque. Mais gare à qui touche une autre croyance. Là, on ne rigole plus. J'attends que des sans-papiers envahissent une mosquée ou une synagogue."

Michel Janva

Commentaires

pmc

Soulagement, alors, tout n'est pas mauvais!

xango

on ne peut que se réjouir de la nomination de Xavier Darcos, à l'opposé du pédagogisme d'un Mérieux,qui a fait tant de mal

RC

Vraiment ? Il a vraiment dit ça ? Alors là, bravo ! Enfin, s'il continue sur cette ligne. Ca compense un peu les Pécresse et autres Kouchner.

Lepante

Que pourra faire Darcos dans ce machin qu'est l'Enseignement d'Etat ( ne jamais parler d'Education Nationale, c'est le vocabulaire de l'adversaire)où règnent les syndicats.Il n'y a rien à réformer, mais à faire dépérir....

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.