Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Coûteaux : "pas question d'accepter" le pré-traité de l'UE
Le baptême républicain à l'ordre du jour

Annonce post-électorale

Les comptes 2007 du régime général de la Sécurité sociale sont mauvais. Et plus personne, au gouvernement, ne cherche à les enjoliver, après une campagne électorale où cette réalité financière aura été masquée par les discours de candidats. Le dérapage de 2 milliards d'euros des dépenses d'assurance-maladie était pourtant connu.

Mais un autre dérapage se profile : le déficit de l'assurance-vieillesse va plus que doubler cette année. Après avoir atteint 1,9 milliard d'euros en 2006, il devrait dépasser 4,5 milliards d'euros fin 2007, soit au moins 1 milliard de plus que la prévision initiale (3,5 milliards). Voire approcher les 5 milliards d'euros.

Michel Janva