Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



L'école sous contrat entre la crise du public et l'accroissement du privé
Nouvelle "ouverture" vers la gauche

Summorum Pontificum vu par les orthodoxes

La libéralisation par le pape Benoît XVI du missel de 1962 est un événement "positif", a estimé le patriarche orthodoxe russe Alexis II dans un entretien au quotidien italien Il Giornale de mercredi. Après avoir salué "le retour et la valorisation de l'ancienne tradition liturgique", le chef de la plus importante église orthodoxe ajoute :

"nous tenons énormément à la tradition. Sans la défense fidèle de la tradition liturgique, l'Eglise orthodoxe russe n'aurait pas été en mesure de résister à l'époque des persécutions des années 1920-1930".

Interrogé sur les rapports entre le Vatican et le Patriarcat russe, Alexis II répond que

"le pape Benoît XVI a affirmé à plusieurs reprises vouloir s'employer à favoriser le dialogue et la collaboration avec l'église orthodoxe et cela est positif. [...]

[Une] rencontre doit être bien préparée et ne doit absolument pas risquer de se réduire à une occasion de prendre quelques photographies ou de se montrer ensemble devant les caméras. Une telle rencontre doit servir à renforcer les liens entre nos deux Eglises".

Michel Janva