Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



L'importance du volontariat dans la Cité
3ème Rassemblement oecuménique européen (3)

3ème Rassemblement oecuménique européen (2)

20070829t141933z_01_nootr_rtridsp_2Le président de la commission européenne, José Manuel Barroso, s'est adressé à l'assemblée du rassemblement oecuménique européen à Sibiu en Roumanie le 6 septembre dernier.

Cherchant visiblement à être rassurant dans son discours, il s'est montré ouvert au dialogue avec les religions et a reconnu le rôle qu'elles pouvaient et devaient jouer :

" La Commission européenne a toujours été attentive à l'engagement des Églises chrétiennes, et notamment de la Conférence des Églises européennes, qui, depuis les débuts, ont accompagné et encouragé la grande aventure de la construction européenne.(...) Si on considère que la politique est indissociable de l'éthique – ce qui est mon cas -, il faut écouter avec intérêt le message des religions (...) Les Européens ont des racines profondes, héritées des peuples et des cultures qui les ont précédés. Ces racines, ce sont les valeurs européennes. Cette identité européenne commune a été admirablement résumée par le poète Paul Valéry, qui a défini l'esprit européen comme le résultat d'un triple héritage, s'exprimant dans la triade "Athènes, Rome et Jérusalem" (...)

Néanmoins, il a surtout fait preuve de pédagogie avec en arrière-pensée le souhait de faire adhérer l'auditoire au futur projet de traité constitutionnel :

" Le sens de ma présence ici pour vous parler de l'avenir de l'Union européenne, est aussi lié à la contribution spécifique des Églises et des communautés religieuses, que le traité modificatif reconnaît expressément (...) Il faut que puissent cohabiter ici le chant profane et les cantiques sacrés qui s'élèvent dans les églises, les synagogues, les mosquées et autres temples religieux (...) L'Europe est, et sera de plus en plus, un continent multiethnique, multiculturel et multireligieux. L'Europe unie et élargie est faite de nouvelles réalités, par exemple d'un nombre de plus en plus important de communautés musulmanes, hindoues, bouddhistes et sikhs, qui lui donnent une physionomie nouvelle (...) Parmi les avancées les plus significatives apportées par le futur traité, j’aimerais souligner un meilleur fonctionnement des institutions qui rendra l’Europe plus démocratique, plus transparente et plus efficace (...) Par ailleurs, la Charte des droits fondamentaux aura une valeur contraignante. La dimension religieuse est également présente dans le traité et le dialogue que l'Union européenne a entretenu, surtout par l'intermédiaire de la Commission, avec les Églises et les organisations non confessionnelles acquiert expressément aujourd'hui un caractère "ouvert, transparent et régulier".

En bref, si les religions chrétiennes peuvent être influentes autant qu'elles le soient pour convaincre les peuples chrétiens d'accepter le nouveau traité !

Philippe Carhon

Commentaires

Eric

Comment peut-on mettre côte à côte Christianisme, Judaïsme et Islam, alors que ces deux dernières religions combattent toutes les autres, y compris le Christianisme ?

JLA

@ERIC.
Vous avez parfaitement raison,la propagation de l'islam en Europe menace la paix religieuse et détruit la religion chrétienne car l'islam ne tolére aucune autre forme de religion.
Quand à l'oecumenisme,on peut mesurer les dégats.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.