Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Foi et sport
Le trucage des chiffres de la délinquance

Pour faire connaître la tragédie vendéenne

V La Troupe des Coeurs de Chouans, qui a pour objectif de faire connaître cette page ignorée de l'histoire de France, vient de sortir un film sur l'épopée vendéenne. En mars 1793, en réponse à la Révolution qui exile les prêtres, guillotine le Roi, impose la conscription, les paysans des régions de l’Ouest de la France se soulèvent et entrent en insurrection contre la Convention. En février 1794, Jean Guilbaud, 24 ans, revient dans son village natal situé près de Cholet. Un an plus tôt, avec quelques compagnons, il avait suivi Jacques Cathelineau et avait participé à la Grande Guerre des Vendéens. Après les victoires de Saumur, Thouars, Torfou, les défaites de Luçon, Nantes, où fut mortellement blessé Cathelineau, Jean Guilbaud avait traversé la Loire après le désastre de Cholet, ainsi que les quatre vingt mille hommes, femmes et enfants mêlés aux combattants de cette « Armée Catholique et Royale », désormais commandée par un jeune général de 21 ans, Henri de la Rochejaquelein.

Michel Janva