Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Nicolas Sarkozy, proche du Mossad ?
Réchauffement?

Commission Attali : matérialiste et mercantile

Dans Présent, Franck Delétraz analyse les conclusions de la commission Attali :

"[L]a première demande significative formulée par cette Commission, soit la suppression pure et simple du fameux principe de précaution inscrit depuis 2005 dans notre Constitution. Un principe de précaution qui [...] peut aussi s’avérer très utile lorsqu’il existe un risque sanitaire potentiel. Or, pour la commission Attali, semble-t-il, seuls comptent l’économie et le profit. Exit les risques sanitaires ! Autre grande idée [...] : la libéralisation totale de la grande distribution, qui passe notamment par la suppression des trois lois Galland, Royer et Raffarin réglementant actuellement le secteur. [...]

[A]fin de construire 500 000 logements nouveaux par an d’ici à 2010, elle propose d’abord de récupérer le foncier par un système dans lequel l’Etat pourrait exproprier les collectivités locales qui ne remplissent pas les objectifs de construction de logements sociaux prévus par la loi. Jugée par elle « essentielle », la « mobilité du logement » doit être favorisée par tous les moyens. Aussi la Commission suggère-t-elle de raccourcir les délais d’expulsion et de limiter le pouvoir d’appréciation des juges et des préfets. Surtout – cerise sur le gateau ! –, la Commission propose la construction, d’ici à 2012, d’une dizaine de villes d’au moins 50 000 habitants, un peu sur le modèle des Ecotowns britanniques, qui constitueraient un laboratoire écologique et de la « mixité sociale »…"

Michel Janva

Commentaires

sylvie

Si les logements sociaux étaient réservés aux seuls nationaux (comme dans de nombreux pays), il est même possible que nous en ayons trop...

Eric

La France, premier bidonville d'envergure nationale...

Pois Chiche

M. Attali est à l'apex de ses facultés. C'est donc le moment où il devrait retourner au Père sans y être appelé, afin de ne pas connaître la descente inéluctable.

Enfin, c'est ce qu'on comprend de ses écrits antérieurs.

Pitch

Je reste toutefois circonspect quand à la chiraquerie qui nous a valu l'inscription du principe dit "de précaution" dans notre constitution.

En effet, ce principe aurait été inscrit plus tôt qu'on n'aurait jamais pu développer les médicaments antibiotiques, l'aventure spatiale française (si, si, il y en a eu une) ou tout simplement notre industrie automobile.

Cela dit, il existe un métier qui a bien profité de la paranoïa liée au principe de précaution, c'est celui d'avocat.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.