Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



UE : ouverture des négociations d'adhésion avec la Serbie
Violence urbaine : la police interdite de communiquer

Emeute urbaine à Aulnay-sous-Bois

Six jeunes devraient être présentés cet après-midi à un juge d'instruction dans le cadre de l'enquête sur des violences urbaines survenues ce week-end dans une cité d'Aulnay-sous-Bois. Un septième est toujours en garde à vue. En effet, le parquet a ouvert hier soir une information judiciaire pour

"participation à un attroupement armé, violences sur dépositaire de la force publique, rébellion, tentative d'homicide volontaire, blessures involontaires, vols et fabrication d'engins explosifs".

3 bouteilles de gaz sur lesquelles des clous et des boulons avaient été scotchés ont été retrouvés samedi et dimanche soir dans deux caves de la Cité de l'Europe. L'enquête a démarré à la suite d'un guet-apens tendu aux pompiers et aux policiers samedi soir dans cette cité. Des cocktails Molotov avaient été lancés sur les forces de l'ordre, un commissaire de police avait été visé par un jeune juché sur une moto, et une femme avait été violentée lors du vol de son véhicule. "Ce n'est pas la première fois que l'on saisit ce genre d'engin", indique une source judiciaire.

Parmi les six personnes interpellées, 3 sont mineures, la plus jeune étant âgée de 16 ans. La septième personne interpellée a 17 ans. Retrouvée avec des gants sentant l'essence et une cagoule, elle est suspectée d'avoir mis le feu à des poubelles dimanche soir.

Les médias ne vous en avaient pas parlé ? Il paraitrait qu'ils ne sont pas indépendants : quelle nouvelle !

Michel Janva