Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



2 responsables Khmers Rouges arrêtés
UE : le groupe ITS survit

Explosion sans précédent de la violence contre l'autorité

Les symboles de l’autorité n’ont jamais été autant visés par la violence, comme le révèle le rapport sur l’état de la criminalité en France rendu public hier par l’Observatoire national de la délinquance : pas moins de 78101 actes de délinquance ont visé les forces de l’ordre, ou leurs matériels, en 2005 et 2006. Soit en moyenne plus d’une centaine d’incidents de toutes natures recensés chaque jour !

Les fonctionnaires de police ont déploré 12337 «atteintes violentes et physiques». «Depuis 2003, ces agressions ont explosé de 36%». Les dépositaires de l’autorité ont été victimes de 160 meurtres ou tenta­tives et de 492 menaces de mort ces deux dernières années. Les outrage et les rebellions, les refus d’obtempérer ou de se soumettre à une vérification d’identité ont franchi la barre des 22700 faits l’année dernière. Ces atteintes à l’autorité publique sont en hausse de 36% en 4 ans. Les dégradations des locaux de police ont augmenté de 79% en une seule année, pour atteindre les 1600 attaques et actes de vandalisme en 2006.

Les gendarmes ont essuyé 1500 agressions s’étant soldées par 2 morts et 1430 blessés.

Le nombre des outrages et des menaces visant les magistrats a globalement crû de 23% entre 2000 et 2006.

Les agressions de gardiens de prison, (viol et tentatives, prise d’otage, tentatives de strangulation, «coups de pied et de poing, gifles et bousculades») ont débouché sur un doublement des hospitalisations des personnels entre 2005 et 2006.

Les sapeurs-pompiers de Paris ont déploré en 2006 93 agressions et 131 actes de vandalisme. Il y a dix ans, la Brigade n’avait enregistré aucune attaque.

Michel Janva