Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Colloque de l'Union pour la Vie
Le Pape aux Etats-Unis

La situation est dramatique!

Cattenoz_2 C'est le cri d'alarme lancé par monseigneur Cattenoz, archevêque d'Avignon, qui incite les baptisés de son diocèse à rayonner et à témoigner de leur Foi. Un cri que nous devons tous entendre et répercuter. Un cri qui doit nous sortir de nous-même pour nous engager, d'abord par l'exemple, sur la route de la nouvelle Evangélisation derrière Saint Paul, que nous fêterons durant une année complète.

"La situation est dramatique : nos aumôneries peinent à rejoindre les milliers de jeunes de nos lycées, de nos facultés, de nos écoles supérieures ; plusieurs lycées de notre diocèse n’ont plus ou n’ont jamais vraiment eu de présence chrétienne, l’Évangile n’y est plus annoncé. Comment rester insensibles devant une telle réalité ? Comment ne pas souffrir en sachant que des milliers de jeunes grandissent et entrent dans la vie sans avoir la chance d’entendre la bonne nouvelle de l’Évangile ? Oui, malheur à nous si nous n’annonçons pas l’Évangile !
Il nous faut rejoindre les attentes et les espérances de tous ces jeunes. Il y a ceux qui espèrent et ceux qui désespèrent, ceux qui ne savent pas ce que croire veut dire et ceux qui se refusent à croire, il y a ceux qui aiment la vie et ceux qui la gaspillent. Comment ne pas se sentir proches d’eux tous, comment ne pas partager leurs joies et leurs peines! Comment ne pas partager leur soif de réussir leur vie et de trouver le chemin du bonheur!

Il nous faut entendre leurs questions et leurs craintes : Comment s’insérer dans une société marquée par de nombreuses et graves injustices et souffrances ? Comment réagir à l’égoïsme et à la violence qui semblent parfois prévaloir ? Comment donner sens à la vie?

Aurons-nous l’audace et le courage de leur dire avec Jean- Paul II comme avec Benoît XVI :
« N’ayez pas peur ! » Venez vous-aussi et voyez ! Laissez-vous rencontrer par le Christ. Lui et lui seul pourra combler les attentes de vos cœurs. Si vous acceptez qu’il fasse route avec vous, sa présence et sa parole viendront illuminer vos cœurs et vous montrer le chemin de la vie et du bonheur véritable.

Aurons-nous l’audace et le courage de leur dire avec Benoît XVI : « Ne vous laissez pas envoûter par les voies qui de toutes parts vous proposent des modèles de vie basés sur l’arrogance et la violence, le pouvoir et le succès à tout prix, l’apparence et la possession […] Soyez vigilants ! Soyez critiques ! […] N’ayez pas peur, chers amis, de préférer les voies « alternatives » indiquées par l’amour véritable : un style de vie sobre et solidaire ; des relations d’affection sincères et pures ; un engagement honnête dans l’étude et le travail ; l’intérêt profond pour le bien commun. N’ayez pas peur d’apparaître différents et d’être critiqués pour ce qui peut sembler perdant ou démodé : les jeunes de votre âge, mais aussi les adultes, et en particulier ceux qui semblent le plus éloignés de la mentalité et des valeurs de l’Evangile, ont un besoin profond de voir quelqu’un qui ose vivre selon la plénitude d’humanité manifestée par Jésus Christ. »

Puissions-nous être auprès de nos jeunes d’authentiques témoins du Christ, nous le serons si nous-mêmes, nous pouvons témoigner de tout ce que Jésus a changé dans nos vies. Tout en remerciant tous ceux et celles qui se dévouent au service de l’évangélisation des jeunes dans le diocèse, je voudrais lancer un appel à tous les baptisés : unissons nos forces pour rejoindre les jeunes de notre diocèse et les inviter à vivre une authentique rencontre avec le Christ".

Lahire

Commentaires

senex

Catholiques de France, soyez "extraordinaires"...!

bernadette

bravo ! mais encore faudrait-il ne pas réduire les heures de caté dans les écoles catholiques (une fois tous les quinze jours dans l'école où je pratique contre toutes les semaines l'année dernière) qui en est responsable ? l'évêque du lieu ? le directeur de l'enseignement catholique diocésain?le chef d'établissement ? .....

AMarie

à Bernadette : ..le manque de volontaires pour catéchiser ou encore le nombre de "catéchisables" insuffisant, puisque généralement cela se fait sur la base du volontariat

bories

http://groups.msn.com/forumLouisXVII/tribuneroyaliste.msnw?action=get_message&mview=1&ID_Message=18757

paul

Bravo pour le courage de Mgr Cattenoz !
Soutenons cet évêque de notre prière !
Voilà au moins un évêque qui n'a pas peur de dire tout haut ce que certains pensent tout bas et au moins, il ne fait pas de "politiquement correct".
Il agit en tant qu'évêque et ne se laisse pas manipuler.

ralou

Je vous invite à lire l'excellent livre de Th. dary sur le nécessaire engagement des catholiques. Un livre salutaire et courageux publié aux éditions Salvator.

Denis Merlin

Dans mon village, il n'y a AUCUN cathéchisme.

La maman héroïque de deux enfants est obligé d'aller à trente km environ (soixante km aller-retour) alors que la ville la plus proche est à une dizaine de km. Pourquoi mystère ?

La messe dominicale vient d'être supprimée parce qu'il n'est pas question de faire appel aux "intégristes" (les Petits Gris)

vd

"la situation est dramatique : nos aumoneries peinent à rejoindre les milliers de jeunes...". C'est en grande partie de la faute desdites aumôneries : le catéchisme proposé est minable. On demande aux élèves des collèges et lycées d'apprendres des langues étrangères et d'atteindre un certain niveau intellectuel, et le catéchisme proposé est non seulement très peu catholique, mais encore d'une très grande misère spirituelle. A titre d'exemple, dans le diocèse de Versailles (pourtant réputé "classique"), la catéchèse proposée en 6è parle de l'Eucharistie comme d'un repas de fête, le mot sacrifice n'est même pas indiqué. Si la messe n'est que cela, nos enfants aiment mieux une bonne soirée avec mes amis.

Quant à intégrer l'équipe de catéchèse, j'y ai renonçé, incapable d'adhérer à un enseignement souvent incompréhensibre (aborder les notions de confiance/crédulité au lieu de parler de la Foi) et de toutes façons manifestement inefficace.

J'y vois un grand mépris de nos enfants.

cosaque

@ AMarie

... donc un manque de volonté général.

MB Feildel

je suis chargée de la pastorale dans un collège. j'ai mis en place du KT 1h30 tous les 15 jours à la place d'une heure toute les semaines pour deux motifs : faciliter l'engagement de catéchistes et avoir le temps de prier avec les élèves : pendant les traditionnelle heures de KT qui ne valaient que 50 minutes tout au plus, la prière était soit baclée soit inexistante. donc je préfère 1h30 tous les 15 jours que 50 minutes baclée par semaine.
il n'y a pas que le rythme à revoir...
Je suis obligée de conserver un "manuel" dans lequel je ne me retrouve pas, en raison de la cohésion diocésaine. Alors je fais avec (obéissance peut-être mal fondée?),j'essaie d'apporter de la formation aux catéchistes, de choisir dans les chapitres ceux qui sont les plus "clairs" et qui expriment une vérité de foi.
je refuse de m'en aller et de rejoindre un petit cocon douillet où je ne retrouverai que les mêmes pensants que moi : je ne peux pas dire les bien-pensants, je ne suis pas si sûre de moi- je ne suis sûre que de l'Evangile et de l'Eglise - j'essaie de transmettre ce que dit le pape et mon évêque. J'essaie d'être un pont et pas une nostalgique (je suis foutue de toute façon vu que je suis née après Vatican 2!) ou une "ronchonneuse".
c'est vraiment pas facile certains jours, je suis amenée à me taire parfois (la polémique est rarement utile) et à patienter en agissant autrement. Je sais que c'est par mon investissement, ma charité non moralisatrice que peut-être des coeurs s'ouvriront.
j'entends parfois des gens me dire : que fais-tu là? On ne pensait pas que des gens comme toi ("trop catho" en gros) étaient sympas. Qu'est-ce que je dois dire ? je dois leur dire : je suis meilleure que vous parce que j'ai la chance d'avoir reçu la bonne parole? je dois leur dire tout ce que vous avez fait c'est de la m....?
Mon souci c'est de ne pas faire peur, de donner confiance.
Oui on peut se lamenter que beaucoup de chrétiens soient mal formés voir déformés, ont de tristes préventions sur certains trésors de la tradition chrétienne. Mais il ne faut pas décourager, ni se décourager.

Qu'un évêque lance un cri d'alarme, c'est bien. Que cela serve uniquement à "descendre" ce qui a été fait, non merci. Oui il faut retrousser nos manches et savoir vivre avec tous.
merci.

MB

AMarie

MB, vous avez la chance, semble t -il, de pouvoir "vivre avec tous" tout en gardant une certaine liberté dans votre pratique ; ce n'est pas le cas dans tous les établissements. D'autre part mes remarques et celles de Bernadette ne dénigrent personne. Elles sont simplement le fruit d'un constat et méritent d'être faites car sans diagnostic lucide il n'y a pas de thérapie efficace !

Pois Chiche

Si les évêques acceptaient le Motu Proprio, ce serait un bon commencement.

Sauter comme des cabris "Evangéliser,évangéliser" c'est bien, mais commençons par le commencement. "Rayonner sa foi" c'est une image. Commençons par une belle Messe le dimanche, ça c'est du concret.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.