Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



L'islamisme, principale cause d'antichristianisme
Eglises : après les clandestins, les SDF ?

Algérie : Sarkozy joue sur tous les tableaux

A_2 Alors que les rapatriés d'Algérie éprouvent de l'amertume suite aux déclarations de Nicolas Sarkozy en Algérie, ce dernier, qui s'est rendu hier au sanctuaire algérien en l'honneur des terroristes du FLN (photo), devrait reconnaître aujourd'hui la responsabilité de la France, dans le massacre des harkis, abandonnés en Algérie en 1962. Les historiens parlent de 60 à 80000 morts. Les harkis, forces auxiliaires de l'armée française d'origine algérienne lors de la guerre d'Algérie, attendent depuis 45 ans que l'Etat français reconnaisse sa responsabilité dans leur massacre lorsque la France a quitté l'Algérie après ce cessez-le-feu. La question de l'indemnisation devrait ensuite se poser. Les harkis demandent une double procédure : l'indemnisation des biens spoliés et la réparation des préjudices moraux subis. Le montant est conséquent : 40 et 42 milliards d'euros selon les harkis et des experts indépendants.

Il faut savoir qu'aujourd'hui encore, les harkis sont interdits de séjour en Algérie. Le "traité d'amitié" qui vient d'être signé entre les deux pays prend-il en compte cette réalité dans la facilitation de procédure de délivrance des visas ?

Michel Janva