Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Les absurdités du "droit" à l'enfant
Madame Sarkozy dans "Point de vue"

Rome souhaite la sanctification du clergé

Dans une lettre datée du 8 décembre 2007 et adressée aux évêques, le Cardinal Hummes, Préfet de la Congrégation pour le clergé, estime qu'

"Il y a vraiment tant à faire pour le véritable bien du clergé et pour la fécondité du ministère pastoral dans les circonstances actuelles."

C'est pourquoi, il souhaite donner

"naissance à une chaîne d’adoration perpétuelle pour la réparation des manquements et pour la sanctification des clercs".

Cardinal_hummes "il est donc demandé à tous les ordinaires diocésains qui ressentent particulièrement la spécificité et le caractère irremplaçable du ministère ordonné dans la vie de l’Église, ainsi que l’urgence d’une action commune en faveur du sacerdoce ministériel, de prendre part activement à la promotion [...] de véritables cénacles où les membres du clergé, les religieux et les laïcs se consacrent, unis entre eux et dans un véritable esprit de communion, à la prière, sous la forme de l’adoration eucharistique continuée, également dans un esprit de réparation et de purification réelles et authentiques."

Dans la note explicative, la Congrégation pour le Clergé propose que :

  • "chaque diocèse donne mandat à un prêtre de se consacrer à plein temps – dans la mesure du possible – au ministère spécifique de la promotion de l’adoration eucharistique et à la coordination dans le diocèse de cet important service. [...]
  • l’on détermine des lieux spécifiques à réserver à l’adoration eucharistique continuée. [...]
  • Ostensoir les diocèses intéressés par un tel projet pourront rechercher des aides appropriées pour organiser l’adoration eucharistique continuée au séminaire, dans les paroisses, les rectorats, les oratoires, les sanctuaires, les monastères, les couvents. La Providence divine ne manquera pas de susciter des bienfaiteurs qui contribuent à la réalisation de ce projet de renouveau eucharistique des Églises particulières, comme par exemple à travers la construction ou l’adaptation d’un lieu de culte pour l’adoration, à l’intérieur d’un grand édifice de culte ; l’achat d’un ostensoir solennel ou d’un noble ornement liturgique ; la subvention de matériel liturgique, pastoral et spirituel destiné à l’adoration ;
  • les initiatives destinées au clergé local, surtout celles qui sont relatives à sa formation permanente, devront toujours être imprégnées d’un climat eucharistique".

Michel Janva