Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Don Quichotte lève le camp
Miss France : l'évêque de la Réunion dénonce l' "insulte" à la foi catholique

Sarkozy en Afghanistan

Le Chef de l'État a rendu une visite éclair de 6 heures aux 1600 militaires français engagés au sein de l'ISAF avec lesquels il a déjeuné. Il en a profité pour préciser les raisons de la présence française et pour rassurer les Américains sur le soutien de la France :

Afn "Il se joue ici une guerre, une guerre contre le terrorisme, contre le fanatisme que nous ne pouvons pas et ne devons pas perdre (...) vraisemblablement nous renforcerons la présence de ceux qui encadrent l'armée afghane (...)
Ce qui est important pour nous c'est d'aider à l'émergence d'un État afghan légitime, démocratique et moderne (...) dans les prochains mois (...) d'autres amis, partenaires et alliés au sein de l'Otan à maintenir leur engagement dans ce pays et, dans la mesure du possible, à l'étendre (...)
Nous devons poursuivre nos efforts aux côtés de nos alliés pour que l'armée afghane soit au plus vite autonome. C'est une des clés du succès de l'engagement de la communauté internationale".

Lahire

Commentaires

senex

Attaquer ainsi de front "le fanatisme" est la plus belle façon de jeter de l'huile sur le feu, se vouer à une guerre totale et la perdre à coup sûr. La seule façon de combattre les islamistes est de les laisser s'égorger entre eux.La place de nos soldats est en France,pour contrer la guerre civile où nous mène notre si désirable "démocratie"présentée comme la panacée universelle à des tribus qui n'en ont rien a f...aire Joyeux Noël.

Hadrien N

J'approuve tout à fait Senex!

Papon

Je ne suis pas certain que le fanatisme se trouve là où il le dit.

BOGOMIR

En Afghanistan, l'Union Soviétique était moins dangereuse que les islamistes. Les États Unis ont choisi les islamistes, c'est désormais LEUR problème!
Occupons nous plutôt des islamistes qui sont sur notre sol!

Pois Chiche

On ne sait pas calmer nos banlieues et on va exterminer le terrorisme en Afghanistan ?

De qui se moque-t-on ?

Sylvie


A quand le retrait de nos enfants dans des conflits qui ne nous concernent pas?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.