Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



UE : des règles communes au divorce
Les contradictions de Nicolas Sarkozy

Boubakeur veut un moratoire sur la loi de 1905

Lors d'une réunion de son conseil d'administration, hier, le Conseil français du culte musulman (CFCM) a fixé au 8 juin la date des prochaines élections destinées à renouveler ses représentants régionaux et nationaux. 4 candidats sont sur les rangs pour assurer la présidence du CFCM : Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris, président du conseil depuis son origine, et Fouad Alaoui, vice-président de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF) et du CFCM, seront en concurrence avec Haydar Demiryurek, secrétaire général du conseil, représentant d'une partie des Turcs de France, et avec un représentant marocain, dont le nom n'est pas encore connu.

Paralysé par des querelles de personnes, le CFCM, 5 ans après sa création, présente un maigre bilan. Annoncée en octobre, la Fondation des œuvres de l'islam, censée permettre le financement transparent des mosquées et présidée par M. Boubakeur, est au point mort.

Boubakeur lance l'idée d'un "moratoire de dix ou vingt ans" sur la loi de 1905, qui interdit tout financement public des lieux de culte, afin d'opérer un "rattrapage" des besoins de l'islam.

Michel Janva