Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Viande halal obligatoire à Oxford
Paris, capitale du consommable et de l'éphémère

Lettre de Choisir La Vie à Christine Boutin

Le dernier bulletin de l'association Choisir La Vie reproduit la lettre que son vice-président, Pierre Gastal, a écrite à Christine Boutin suite à sa nomination comme ministre du Logement et de la Ville. Extraits :

Medium_sarko_christine_boutin_11768 "Permettez-moi d'abord de vous féliciter de votre entrée dans le nouveau gouvernement (...) C'est une grande satisfaction pour tous ceux (...) qui se sentent spirituellement proches de vous par leur attachement au mariage, à la famille et au respect de la vie. Et votre présence sera bien utile pour contrebalencer celle d'autres membres du gouvernement dont l'opinion sur la famille est sensiblement différente de la nôtre (...)

Le Président de la République  a déclaré qu'il ne demandait à aucun membre du gouvernement de renier ses convictions (...) Néanmoins, la réalité de ce principe risque de se heurter à celui de la solidarité gouvernementale. Que ferez-vous si, conformément aux engagements du candidat Nicolas Sarkozy, un projet de loi élargissant la reconnaissance et les avantages accordés aux couples homosexuels est soumis au vote du Parlement ? Votre maintien au sein du gouvernement deviendra difficilement tenable, et je peux que souhaiter qu'un tel projet ne voit jamais le jour. "

Cette lettre, envoyée le 18 mai, est reproduite dans le bulletin de novembre-décembre 2007. Espérons que nous pourrons lire la réponse de Christine Boutin, qui connaît bien cette association fondée par Michel Raoult, dans le prochain bulletin de Choisir La Vie...

Philippe Carhon

Commentaires

Olivier

Avec la récente loi sur le divorce, initiée par Sarkozy (qui pensait sans doute à lui-même d'ailleurs), personne ne pourra plus dire que ce gouvernement défend, de près ou de loin, la famille.
C'est même tout le contraire puisque la famille n'a même pas droit ne serait-ce qu'à un modeste secrétariat d'Etat sous le règne de Sarko.
Sarko, l'homme du lobby Gay-Lib, Sarko, l'homme qui a décoré de la Légion d'Honneur Pierre Bergé, l'homo notoire mécène de la Licra, Sarko, l'homme qui propose de créer le statut de "beau-parent" au seul bénéfice des homosexuels...
Quant au respect de la Vie, Sarko, l'ami intime de Simone Veil, en a fait, on s'en doute, tout autre chose que son cheval de bataille. "Choisir La Vie" peut toujours photocopier son article durant une paire d'années...

michel

Si toutes les associations attachées à la promotion du mariage (un homme et une femme), la défense de la famille et le respect de la vie tiraient dans même sens, nous aurions des chances d'obtenir quelque chose.

MARGUIBLA

Bonsoir,
Cette question des "droits des homosexuels" est malheureusement tranchée (D'un point de vue fiscal). En effet, avec les nouvelles Lois votées par le Gouvernement actuel (Auquel appartient, sauf erreur de ma part, Christine BOUTIN), les couples pacsés (Homosexuels entre autre) disposent, en terme de succession, des mêmes droits que les couples mariés.
Le PACS est donc dorénavant un mariage "light" qui ne porte pas son nom...
Amicalement,
MARGUIBLA

Nicolas Journé

J'aime bien madame Boutin, mais je me demande vraiment combien de plats de couleuvres elle a l'intention d'avaler! Outre les mesure évoquées, il y a en plus la libéralisation du RU 486 qui est un abortif, et de surcroît l'invraisemblable et humiliante conduite du président qui s'affiche avec une créature...etc. Laquelle madame Boutin ne trouve rien de mieux pour réagir que de dire :" si les président est heureux, tant mieux!"..........
Ce complément n'a rien d'exhaustif... Hélas

Pierre GASTAL

A ce jour, Christine Boutin n'a pas répondu à ma lettre et elle n'a sans doute pas l'intention de le faire. Quelqu'un m'a suggéré de lui écrire une seconde lettre pour lui demander de participer à la Marche pour la Vie. Je ne prendrai pas cette peine. En théorie, certes, il est concédé aux membres du gouvernement le droit de garder leurs convictions. Mais certainement pas de les afficher, ce qui ne signifie plus rien ! Chacun sait que dans la pratique il est impossible à un ministre de notre république de participer à une marche contre l'avortement. A moins de démissionner le lendemain, ce que Madame Boutin n'a certainement l'intention de faire.
On touche ici du doigt l'hypocrisie d'un régime qui prétend respecter "toutes les croyances" et impose en réalité une idéologie sectaire. La culture de la vie n'est même pas une option : elle n'a pas droit de cité, le politiquement correct l'interdit.
Je considère donc qu'en entrant dans ce gouvernement entièrement acquis au droit à l'avortement, Christine Boutin a cessé d'être une femme libre. A preuve le fait qu'elle n'a rien dit du projet de loi gouvernemental qui a encore facilité l'accès à l'avortement "médicamenteux" (sic). Elle mérite aujourd'hui les sévères reproches que je lui entendais tenir il y a quelques années à l'encontre des hommes politiques qui disent leur attachement à une idée et puis votent contre elle. Elle ne dit plus rien et accepte l'inacceptable, cela vaut-il mieux ?
Entre le député de conviction qu'elle était et le ministère du Logement, je suis convaincu qu'elle a fait le pire choix. Elle risque en outre d'être disqualifiée pour la cause pro-vie ! Elle s'en rendra bientôt compte.

Pierre Gastal,
Vice-président de Choisir la Vie

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.