Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Marche pour la Vie : photos et vidéo (2)
Paroles du Gouvernement

L'Europe : encore plus loin dans la culture de mort

La cour européenne des droits de l'homme (CEDH) vient de condamner l'Etat français pour discrimination à l'encontre d'une homosexuelle dans le cadre d'un refus d'agrément en vue d'une adoption. Le Figaro, journal soit disant conservateur, au lieu de s'en offusquer, titre : "La France ne peut plus refuser l'adoption à un homosexuel".

Combien de temps encore certains catholiques continueront à penser que l'Europe supranationale qui se construit à Bruxelles est orientée vers le bien commun ?

Philippe Carhon

Addendum : plusieurs lecteurs soulignent avec justesse que la CEDH est une instution du Conseil de l'Europe (Strasbourg) et non de l'Union Européenne. Néanmoins, l'idéologie est la même. Ainsi, la Charte des Droits fondamentaux (en particulier l'article III-21 sur l'orientation sexuelle) qui figure dans le traité de Lisbonne permet d'arriver à la même conclusion que cet arrêt de la CEDH. 

Commentaires

cosaque


Les gens diront comme ça : c'est la faute à Bruxelles, pas à Sarko... cqfd ! Merci le figaro...

Jean-Claude

La ligne éditoriale du Figaro s'est bien dégradée ces dernière années. Je ne sais pas si cela est lié à Nicolas Beytout, mais cela coïncide avec son arrivée. En tout cas, son départ n'a rien arrangé.

de dieuleveult

monsieur,
je partage votre opinion sur cet article.
cependant je souhaiterais corriger un détail: la CEDH n'est pas liée à l'Union européenne, celle qui se construit à bruxelles.
mais il est vrai que cela n'empêche pas des interpénétrations et des jurisprudences se rapprochant dangereusement.
cordialement,
arthur de dieuleveult.

carlos

cher ami,

aussi longtemps que les kto préféreront leur portefeuille , aussi longtemps ils "croiront" dans cette europe. à part quelques naïfs et ignards(c'est inexcusable), j'aurais tendance à dire que le choix politique d'un catho révèlent beaucoup sur ses orientations personnelles...

Pitch

Combien de temps encore les mêmes "catholiques" continueront à prendre le Figaro pour un journal de droite ?

Ce quotidien se vautre désormais dans la même fange euro-fédéraste et mondialiste que le Monde... c'est devenu le Figamonde.

Philippe Bagnon

Mais la France peut encore refuser d'adopter la traité de Lisbonne tant qu'il est encore temps.

Ludovic

C'est d'autant plus incroyable que les association de parents adoptants, les professionnels de l'adoption sont contre l'adoption par des duos homosexuels.
Si le principe de susbsidiarité avait été appliqué, on n'en serait pas là.
Un nouveau pouvoir totalitaire est effectivement en marche.

Jacques

J'ai commis une rapide analyse de la chose sur Chrétien dans la cité:
http://chretiendanslacite.hautetfort.com/archive/2008/01/22/l-adoption-homosexuelle-ineluctable-en-france.html

René

Que tous les parents rédigent leur testament, le déposent chez un huissier, en indiquant, en cas de disparition simultanée des deux parent, leur opposition formelle et illimitée dans le temps à toute adoption de leurs enfants par des homosexuels, célibataires ou en couple. Lançons une grande initiative en ce sens afin que la vos populi fasse obstacle au décrochage civilisationnel sans précédent de l'Europe "post-Traité de Lisbonne" !

Lepante

et d'abord certains évêques....

Henri Védas

Juste une précision, Philippe : la CEDH est une institution du Conseil de l'Europe (Strasbourg), et non de l'UE. Mais l'intégration (notamment idéologique !) entre les deux est forte.

le chacal

Le figaro est à la botte du gouvernement comme les 3/4 de la presse écrite et audio.Ils font tous attention à leur arrière....

Barbara

C'était à prévoir. Il est plus que temps que l'adoption soit refusée aux célibataires. Ce qui pouvait se justifier à une époque où les orphelins étaient nombreux ne se justifie plus actuellement. L'idéal pour un enfant est d'avoir un père et une mère. Ne fabriquons pas à plaisir des enfants amputés de ce fondamental.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.