Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Election présidentielle à Chypre : la question de l'unité
La foule immense des saints...

L'Eglise orthodoxe serbe contre l'indépendance

Par un communiqué, le Saint Synode orthodoxe serbe rejette l'indépendance du Kosovo :

"l'Église orthodoxe serbe déclare, une fois de plus aujourd'hui, que le Kosovo et la Métochie ont été et doivent rester partie intégrante de la Serbie, conformément à la charte des Nations Unies, la résolution 1244 du Conseil de sécurité, ainsi que le respect de toutes les conventions internationales sur les droits de l'homme, les droits des peuples et sur l'inviolabilité des frontières internationalement reconnues. Toute autre solution représente une violation de la justice de Dieu et de la justice humaine, un acte de violence avec des répercussions à long terme, tant pour les Balkans que pour l'Europe tout entière.

Toutes les conventions internationalement reconnues et ratifiées, qui n'ont pas été révoquées jusqu'à présent, et cela depuis l'accord conclu en 1913, les résolutions internationales de 1918 et de 1945, jusqu'à la résolution 1244 en 1999 adoptée par le Conseil de sécurité des Nations unies, jusqu’à l'acceptation récente de l’adhésion de la Serbie, dans son intégralité territoriale, à l'ONU, confirment que l'exclusion (l’aliénation) du Kosovo et de la Métochie de la Serbie représente une forme de violence égale à celle de la période de l'occupation et de la tyrannie, dont nous espérions définitivement appartenir au passé de l'Europe et du monde.

Dans les fait, cela signifie accorder une nouvelle légitimité à des siècles de violence ottomane avec son impact sur l'ensemble de la région, ainsi que la remise en œuvre de la solution fasciste (celle de Hitler et de Mussolini) pour la question du Kosovo lorsque pendant la Seconde guerre mondiale le Kosovo et la Métochie ont été annexés à ce qu'on appelle la Grande Albanie, alors que des milliers de chrétiens orthodoxes serbes ont été expulsés de leurs maisons séculaires, tout comme en 1999, avec l'objectif qu’ils ne puissent plus jamais y retourner."

MJ