Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



La Grande-Bretagne refuse la démocratie
A quand l'ouverture à droite ?

Famille : le CNI s'inquiète

Annick du Roscoät, Présidente du CNI, vient d’adresser une lettre ouverte (pdf) au Président de la République :

Roscoat "Il y a neuf mois, une gestation, nous vous avions demandé la création d'un Ministère de la Famille. Les propos que vous aviez tenus lors de votre rencontre du 31 mars 2007 devant les responsables du CNI, nous avaient convaincu de vous soutenir. [...] Hélas, notre souhait n'a pas été entendu.

Nous vous réaffirmons solennellement cette demande. La famille est un des piliers essentiels de notre société. L'attention que vous lui porterez ainsi officiellement sera, pour nous et l'électorat qui vous a fait confiance, un signe déterminant. [...] Nous avons été choqués par l'idée même que les allocations familiales puissent être octroyées sous conditions de ressource. Attendre un enfant est une joie et non une maladie et il ne faut pas confondre « social » et « famille ». [...]

La solution aux problèmes que vous rencontrez, notamment au niveau de l'économie, passe par la famille. Les effets d’une politique démographique totalement défaillante se font sentir pendant des dizaines d’années et engendrent des dépenses sociales infiniment plus importantes que le coût d’une politique familiale bien comprise et régulièrement menée. [...] Seul un Ministère de la Famille, clairement identifié, avec une action transversale, donnera  la lisibilité qu'il convient à votre politique familiale."

Michel Janva

Commentaires

mangouste

Ah, ils ont bien raison au CNI... mais Sarkozy s'en fout ! Dans cinq ans, le CNI appellera encore à voter pour lui ou son remplaçant. C'est le succés de cette bonne vieille méthode du "travail de l'intérieur", pour "ancrer le gouvernement à droite". Cela marche super bien, et ce qui est génial, c'est que ça marche depuis trente ans comme ça ! Grâce à ce super raisonnement, on a non seulement relancé la politique familiale, mais aussi la natalité, interdit l'avortement, retrouvé notre souveraineté en sortant de l'UE, fermé nos frontières, stoppé les manipulations génétiques infâmes,...
La "droite" remercie les partis et hommes et femmes politiques "cathos-nationaux" pour leur aide...

Xtophe

Soit Madame Annick du Roscoät est stupide, soit elle est naïve ! Quoiqu'il en soit, la stupidité tout comme la naïveté sont deux fautes impardonnables - a fortiori quand on fait de la politique.

Il faut tout de même rappeler que pour les Présidentielles, le CNI s'est rangé aux côtés de Sarközy dès le premier tour, alors qu'il y avait Villiers et le Pen, dont les programmes étaient largement plus respectueux des valeurs familiales que celui de Sarközy.

A la rigueur, si le CNI avait servi de rustine à Sarközy entre les deux tours, cela aurait été concevable. Mais ici, se jeter dans les bras de Sarközy après avoir été enchanté par un seul de ses discours de campagne, ça me laisse un tantinet rêveur...

A mon sens, il y a moins de distance entre les électeurs du FN, MPF, MNR, CNI, FRS, Debout-la-République qu'entre les électeurs UMP, Nouveau Centre, Modem. Alors pourquoi déserter le combat dès le premier tour au profit d'un candidat dont on sait parfaitement qu'il sera présent au second ?

C'est à s'interroger sur la sincérité du combat pour les valeurs traditionnelles de la part des dirigeants du CNI...

michel

La création d'un minitère de la famille obligerait à définir ce qu'est une famille.

http://www.unaf.fr/rubrique.php3?id_rubrique=38

droits de la famille :
Article 3 - l'homme et la femme ont le droit de se marier et de fonder une famille. Le mariage doit être célébré avec le libre et plein consentement des futurs époux. Ceux-ci ont des droits égaux au regard du mariage, durant le mariage et lors de sa dissolution.

Pol

Cette dame, que je ne connaissais pas, râle parce qu'elle espérait bénéficier d'un remaniement! ;-)) Raté, cela lui apprendra à faire confiance à n'importe qui!

Que compte-t-elle faire pour réparer?

Que compte-t-elle faire, en effet, pour réparer pour la France le mauvais conseil qu'elle a donné à ses dizaines ou milliers d'électeurs qui l'ont suivi?

Parce que quand on fait du mal et que l'on en prend conscience, il faut... réparer.

Pascal G

Dans certains pays les ministères sont constitutionnels. On ne peut donc pas les supprimer, et leur nombre est limité.
Il serait logique qu'un ministère de la famille et de la population, qui engloberait et chapeauterait la Santé,les personnes âgées, les sports, et la jeunesse, soit constitutionnalisé dans la loi fondamentale de la Vème : l'existence des partis politiques l'est déjà........
Ce ne sont pourtant pas des réalités consubstantielles à la nature humaine.

Pol

@ Pascal G,
Il y a plein de choses constitutionnelles que foulent aux pieds aujourd'hui Nicolas Sarkozy. Donc malheureusement je ne crois pas que constitutionnaliser un ministère soit la solution.

La solution c'est d'avoir des dirgeants doués d'honnêteté et de morale individuelle. Mais pour cela encore faudrait-il que notamment les catholiques ne votent pas pour des Nicolas Sarkozy qui disent une chose un jour et le contraire quelque jour plus tard...

Il était possible de s'en rendre compte avant la présidentielle, avant de constater par exemple que la déduction des intérêts d'emprunts ne serait pas rétroactive.

Ils avaient des oreilles mais n'entendaient point.

Maintenant la seule chose à faire c'est de voter pour des gens honnêtes et surtout prier pour réparer. La prière des catholiques français a évité dans le passé de grandes catastrophes à notre pays. Peut-être cela marchera-t-il à nouveau... parce que là il y a vraiment urgence.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.