Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Témoigner de l'horreur du communisme en Chine
Cristiano Magdi Allam, un résistant face à l'islam

Les prisons au bord de l'explosion, et le ministre danse

Alain Guillemet, surveillant pénitentiaire à la prison de Gradignan (33), indique :

"La situation est catastrophique. Nous sommes à 855 détenus pour 411 places, soit un taux d'occupation de 220%. Du jamais vu. J'ai peur qu'on passe le cap des 900 cet été. Déjà, 62 cellules de 9 m2 accueillent 3 détenus, sans compter les 6 cellules dites «chauffoirs», où on entasse 6, voire 7 personnes. [...] Cette surpopulation génère une insécurité croissante pour le personnel. [...] Quand on ouvre une porte et qu'on se retrouve face à 3 ou 6 détenus à la fois, on est en insécurité. Et qui dit sur­population carcérale, dit amplification des conflits, entre détenus et avec le personnel. Nous subissons des insultes, des menaces... Avec 90 détenus au lieu de 50 sur un étage, il n'y a plus de dialogue possible. On ne peut plus faire d'insertion. Nous sommes un surveillant pour 4 détenus, alors que les normes européennes préconisent un ratio de 1 pour 2. [...] Aujourd'hui, on compte 62 000 détenus en France et le gouvernement table sur 80 000 en 2017. Les établissements existants ne sont pas prêts de se désengorger."

Et pendant ce temps, le ministre de la justice, Rachida Dati, dépense les deniers de l'Etat à la mode bling-bling : paillettes et coktails ont fait dépenser en 3 mois les deux tiers du budget annuel alloué aux frais de réception du ministère de la Justice.

Michel Janva

Commentaires

senex

Il ne faut pas être grand expert en hydraulique pour comprendre qu'un barrage en surcharge ne peut que se rompre un jour ou l'autre.Un seul principe curatif:purger par des "vidanges" relativement controlées,avec forte réduction des admissions.Sinon,l'inondation,la brutale libération des condamnés , tsunami social catastrophique, est inévitable,que ce soit par voie légale d'une amnistie ,où par une "libération démocratique" genre prise de la Bastille(bis) par des extrêmistes, qui compte bien sur cette clientèle pour le "Grand Soir".La création de nouveaux "barrages-prisons"est absurde."Préparez vos Catacombes".

michaël

Entasser 3 personnes voire plus dans 9 m² est vraiment indigne qu'importe le motif d'emprisonnement de ces personnes. Rien que d'y penser c'est effrayant, cela ne peut que laisser des séquelles psychologiques à la sortie. Je me souviens que déjà dans une chambre d'étudiant de cette même superficie, je me sentais à l'étroit, j'étouffais, mais je pouvais sortir prendre l'air !

Pascal G

Il faut relire les pages que Soljenytsine consacre à comparer les prisons de l'Ancien Régime impérial, y compris le régime des déportés, avec celles du Goulag système communiste : on y mesure la distance entre deux conceptions de l'homme.
On peut dire que nos prisons sont à l'image de la manière dont l'Etat considère les citoyens et les corps sociaux en France : déni des responsabilités et absence d'obligations morales, cynisme et brutalité fiscale et administrative. Nous y sommes ''habitués'', mais cela explique aussi que tant de nos compatriotes fuient progressivement le territoire national pour goûter aux libertés civiles et aux droits de l'homme vraiment libre qui s'y attachent.

Pois Chiche


On ne devrait enfermer que les individus dangereux pour leurs semblables.

Emprisonner tous les agresseurs, oui.

Ne pas emprisonner le trader de la Société Générale car en dépit des €4bn envolés, il ne constituait pas une menace physique. Ne pas emprisonner des corrompus financiers, même ministres.

Mais enfermer ceux qui attaquent les personnes âgées pour les dépouiller.

Papon

Aux USA, pays de la liberté par excellence dans beaucoup d'esprits, il y a trois millions de personnes emprisonnées, soit environ 1% de la population.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.