Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



François Léotard est très déçu
USA : Mike Huckabee se retire

Les ravages du cannabis

Pas moins de 300000 enfants de 12-15 ans auraient déjà fumé du cannabis. Et les effets connus sont dévastateurs : crises d'angoisse incoercibles, abandon des études, dépressions sévères, parfois irrémédiable, basculement dans la schizophrénie... La guerre au tabac c'est une chose, mais à quand autant d'énergie dans la lutte contre la toxicomanie ?

Michel Janva

Commentaires

Jean-Claude

Tous les symptômes que vous décrivez ont des causes plus profondes que le simple fait de fumer de la résine de cannabis.

Ayant personnellement expérimenté le cannabis à une époque, je peux vous dire que 1. cela ne m'a jamais donné envie d'essayer plus fort et 2. cela ne m'a jamais déprimé ou autre. Au contraire, cela ne faisait strictement aucun effet la plupart du temps et cela a un goût détestable.

Je pense que deux arguments suffisent pour s'opposer au cannabis : premièrement, c'est dix fois plus cancérigène que le tabac. Deuxièmement, c'est l'effet abrutissant dans lequel vous met la résine de cannabis qui est malsain. La jeunesse a mieux à faire que cela.

Vince

Si la lutte contre le cannabis est nécessaire, rester dans la tempérance et la vérité pour ce faire n'est pas une option mais la seule voie. Mettre tout les maux de l'humanité sur cette merde est contre productif, cela fait le même effet que les films d'horreurs ou le paroxysme est atteint: on en rit.

Ce genre de comportement face à cette merde (oui, je répète deux fois ce mot à juste titre, n'est-ce pas du shit ?) est un bon outils pour nous faire voir comme les tradi-catho-facho-réac'.

Ainsi, je partage l'avie de Jean-Claude et le remercie, en effet, les "bons" arguments contre cela sont d'un, son effet cancérigène démultiplier par l'ajout au tabac de tétra-hydro-cannabinol et de deux, la tronche de crétin que les fumeurs nous imposent de supporter (en plus de l'odeur).

Denis Merlin

L'article est juste : il ne s'agit que de risques, il s'agit de données statistiques et non d'effets immédiats et nécessaires.

Cependant, au bout de quelques années le risque se réalise presque nécessairement surtout dans l'affaiblissement de l'intelligence : le canabis est le poison de l'intelligence, le fumeur est souvent mutique (il ne parle plus que par monosyllabes).

Le canabis est psychotrope, c'est une certitude et il aggrave considérablement les risques de maladies mentales, par rapport aux risques que courent les non-fumeurs.

Cela dit, bien sûr, un fumeur de canabis, ou un ancien fumeur ne sont pas des "intouchables" perdus pour la société, il faut raison garder.

lm de woillemont

en effet
la drogue de la haine du prochain est plus dangereuse
cela dit ou trouve t on
une synthése courte et exhaustive
une page ou deux (!)
sur le sujet qui dépasse un peu les expériences perso de tout un chacun
merci
lm d wlt

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.