Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Crise en Serbie, entre Kosovo et UE
Autre résultat électoral

Commentaires

Phil Cal

Si vous me permettez, je suis en désaccord avec vous: je ne pense en effet pas que ce soit une mauvaise nouvelle que la gauche reste aux commandes pour affronter ce qui va vraisemblablement être la crise économique la plus grave que l'Espagne ait connu depuis des lustres.
À ce sujet, un site que je trouve très informatif:
http://spaineconomy.blogspot.com/

Il me semble meilleur, à long terme, de laisser les socialistes s'enfoncer dans leurs erreurs, et laisser les Espagnols réaliser dans quelle situation le PSOE les a mis.

Le PP n'aurait d'ailleurs probablement rien fait de très utile face à cette crise, déjà commencée (mais à peine encore visible), leur programme étant très proche de celui de notre Fausse Droite (tm) française.

Phil

titou82

Les Espagnols sont tombé sur la tête !

J'aurais pourtant pensé que le bon sens aurait fait que les Espagnols rejettent massivement Zerotapé ( pour sa politique de moeurs décadente , et sa politique immigrationniste ), mais ils en redemandent encore ...


Je me demande cependant , si l'arrivé massive d'immigres en Espagne ces 4 dernières annèes n'aurait pas constitué un réservoir de voix pour les socialistes , comme c'est le cas dans certains coin de France (exemple le 93 ).

xango

la victoire des socialistes espagnols est chaque fois précédée d'un drame: attentats la dernière fois, assassinat d'un ancien député socialistes cette fois-ci

Nabulione

Ils veulent du socialisme ? Qu'ils en mangent, jusqu'à l'indigestion !!!

paul

Les espagnols, malheureusement, paieront très chers ce vote socialiste.
Mais ce sera peut-être pour se réveiller pour de bon !!!

Jean

@ Phil Cal, certes, tant mieux si c'est au psoe d'affronter une grave crise économique, peut-être, mais ce psoe a encore une fois les mains libres pour imposer un programme mortifère et combattre l'enseignement chrétien dans les écoles.

Phil Cal

Jean,

Oui, leur programme est mortifère, mais de toutes façons il n'est jamais qu'à l'image de l'Espagne actuelle: hédoniste, matérialiste et oublieuse de ce qui l'a faite (l'Église et la Royauté catholiques). Il n'est qu'à voir les taux de natalité des Espagnols de souche, parmi les plus bas du monde. Les Espagnols n'ont donc que ce qu'ils méritent, comme nous.

Et je dis cela en vrai ami de l'Espagne... mais pas de l'Espagne actuelle, mais de celle de Ferdinand et Isabelle, de Quevedo, de Cervantes et des innombrables petits "peones y curas" qui boutèrent l'usurpateur bonapartien hors d'Espagne.

Que les Espagnols d'aujourd'hui, qui sont en majorité à l'image d'Almodovar et de Zapazero boivent donc le calice jusqu'à la lie. Je suis bien désolé pour les autres -- il ne leur reste qu'à émigrer (ce que j'ai fait pour ne plus vivre au milieu de notre propre décadence).

"Y no hallé cosa, en que poner los ojos, que no fuese recuerdo de la muerte... "

Phil

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.