Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



La Chine est une dictature
Calendrier pro-vie

Barroso déterminé à intégrer la Turquie dans l'UE

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a affirmé samedi que l'UE était déterminée à engager des négociations avec la Turquie en vue de son adhésion et il a exhorté ce pays à accélérer les réformes. José Manuel Barroso a ajouté qu'il avait encouragé le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan à "avancer sur la route de la réforme pour le bien du pays et à rapprocher le pays d'une adhésion à l'UE". M. Barroso terminait une visite de 3 jours en Turquie. Lors d'une intervention au Parlement turc, il a déclaré que l'intégration de ce pays musulman dans l'Europe offrirait "une puissante alternative" à l'Islam radical. On ne voit pas en quoi.

Michel Janva

Commentaires

HB

Quoi qu'il se passe, la Turquie sera admise au sein de L'UE.
Et pourtant elle ne sera jamais européenne, ni géographiquement, ni culturellement.
Ce sera un raz-de-marée musulman et islamiste.
Séparer ces deux termes est une aberration.
Nos ennemis le savent bien.

Mais anti-catholiques, ils n'ont pas à leur disposition les lumières du St Esprit pour se rendre compte qu’ils organisent leur propre mort.

Leur perversité n’a d’égale que leur bêtise.

Toutes les révolutions dévorent ceux-la même qui les font.

Justice divine sans doute !


Yiannis

« l'intégration de ce pays musulman dans l'Europe offrirait "une puissante alternative" à l'Islam radical »
N’est-il pas effrayant qu’un responsable politique à haut niveau puisse proférer de telles âneries. On reste pantois face à une telle ignorance non seulement de l’islam mais aussi de l’histoire des idées politiques mondiales.
Aussi, au-delà du problème de l’adhésion de la Turquie, c’est le problème de la sélection des politiciens qui se trouve posé.
Comment sont choisies les personnes chargées de la gestion de nos pays ?
Nous ne pouvons que constater que toute personne parlant bien, ayant une « belle gueule », disposant de revenus confortables et de quelques amis bien placés a toutes les chances de faire une belle carrière politique. Et ce, quels que soient son niveau intellectuel, sa culture et ses compétences.
Il est clair que notre démocratie élective n’assure pas la promotion des meilleurs et des plus dévoués .Encore moins des plus intègres.
Alors que faudrait-il faire ?
Question difficile à laquelle je n’ai, pour l’instant, trouvé aucune réponse satisfaisante.

Exupéry

Le fléau de Dieu se met en place.

cosaque

On pourrait plutôt parler d'une "puissance de désintégration"...

cosaque

Je me suis mal exprimé :
"puissance de désintégration de l'Europe"

oliroy

Que faudrait-il faire? Drole de question.
Priez , mes frères, car le combats n'est plus sur terre mais dans la création invisible.

Saint Michel Archange, venez aux secours d'ames égarées.

Antoine

Barroso sait très bien que le parti islamiste est pro-UE. Alors que les laïcs sont de plus en plus réservé sur l'adhésion...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.