Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Exception d'euthanasie
Tout feu, tout flamme

Benoît XVI : les grands-parents et leur famille

B16_2 Benoît XVI a reçu samedi les participants à la XVIII Assemblée plénière du Conseil pontifical pour la famille, qui s'est tenue du 3 au 5 avril sur la mission des grands-parents dans la famille.

"[Les grands-parents] avaient autrefois un rôle important dans l'existence et le développement de la famille. Malgré le grand âge, ils restaient chez leurs enfants, au contact des petits-enfants et arrières petits-enfants, auxquels ils offraient un exemple d'attention et de sacrifice, d'un service quotidien sans réserve (...) les profonds changements que le progrès socio-économique a provoqué dans la vie des familles (...) [Les grands-parents] préfèrent vivre seules ou en maison de retraite, ce qui a de lourdes conséquences.

La culture de la mort avance malheureusement et touche aussi le troisième âge. Avec de plus en plus d'insistance, on propose l'euthanasie comme solution aux situations difficiles... Il faut donc réagir vivement chaque fois que la société est menacée par ce qui la déshumanise... Il faut s'unir pour battre toute forme de marginalisation des anciens car, à travers eux, ce sont toutes les générations que l'individualisme agresse.
Si, comme on le dit souvent ici et là, les personnes âgées constituent une présence vivante dans la famille, l'Eglise et la société (...)
Elles doivent continuer à marquer l'unité et diffuser les valeurs d'un amour fondé sur la fidélité, qui seul engendre la foi et la joie de vivre. Ce que l'on appelle aujourd'hui les nouveaux modèles familiaux et le relativisme ambiant ont affaibli ces valeurs fondamentales du noyau familial (...)

Face à la crise de la famille, ne pourrait-on pas revenir à la présence et au témoignage de ceux - les grands-parents - qui ont une plus grande force de valeurs et de projets? On ne peut pas, en effet, projeter l'avenir sans se référer à un passé chargé d'une expérience significative et de points de référence spirituelle et morale".

Lahire

Commentaires

michel

Lors de son intervention aux travaux de l'assemblée, Monseigneur Fernando Filoni, substitut à la Secrétairerie d'Etat, a évoqué une phrase du philosophe chinois Lin Yutang : « Nous aimons les vieilles cathédrales, les vieux meubles, la vieille argenterie, les vieux dictionnaires, les vieilles estampes, mais nous avons complètement oublié la beauté des personnes âgées ».

titou82

Je profite de ce sujet pour donner une nouvelle de la Russie :

La Russie fêtera "L'amour conjugal", alternative à la Saint-Valentin


MOSCOU (AFP) - Les Russes auront le 8 juillet "leur" Saint-Valentin, une version alternative et "russe" de celle du 14 février, pour promouvoir les valeurs de "famille", enrayer les divorces et la violence domestique.

(Publicité)
Une sénatrice russe, Valentina Petrenko, a proposé la "Journée de l'amour conjugal et du bonheur familial", "une réponse russe à la Saint-Valentin" et "une journée pour que les gens puissent se déclarer l'un à l'autre, se marier, fonder une famille et se dire qu'ils s'aiment sans honte".

Cette fête doit être testée le 8 juillet et prévoit de récompenser les couples dont les mariages ont particulièrement duré, a dit Mme Petrenko.

Elle a expliqué qu'il s'agissait de promouvoir toute initiative similaire à la journée de la Conception, dans la région d'Oulianovsk, consacrée à la natalité.

A Oulianovsk, les femmes qui accouchent neuf mois après la journée de la Conception, soit le 12 juin, également fête nationale russe, reçoivent en cadeau des réfrigérateurs et des télévisions.

Le 8 juillet est une fête orthodoxe, celle de deux Saints, Piotr et Fevronia, célèbres au 13e siècle pour leur mariage long et heureux.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.