Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Nicolas Sarkozy, un an après
Le Pape appelle les catholiques américains à l'unité

Christophe Girard préfère Mao au dalaï-lama et au Pape

Cg L'adjoint au maire socialiste de Paris chargé de la culture, Christophe Girard, juge :

"Le dalaï-lama est à mes yeux, comme Benoît XVI, particulièrement réactionnaire. Ce sont des hommes avec des règles et des principes, des dogmes, voire des doctrines. D'où leur rigidité envers des sujets tels que la contraception et l'homoparentalité".

M. Delanoë a annoncé qu'il proposerait au Conseil de Paris "d'attribuer au dalaï lama le titre de citoyen d'honneur de la Ville de Paris". Lors de ce vote, "je m'abstiendrai, tranquillement", affirme M. Girard, qui ajoute être :

"contre le boycott (des JO): il serait inefficace et humiliant pour tout un peuple en marche. La Chine s'est éveillée et elle ne manquera pas de nous émerveiller. C'est un pays qui est en train d'inventer sa propre démocratie dans un contexte culturel que parfois les Occidentaux ne connaissent pas ou ne comprennent pas".

C'est certain que l'on a du mal à comprendre la Révolution culturelle, entre la kalachnikov et le laogaï, et il est encore plus certain que l'on n'a pas envie de la connaître. Christophe Girard préfère les dogmes marxistes et la rigidité de la dictature communiste.

Michel Janva

Commentaires

Xtophe

Vindiou !

On n'a certainement pas la même définition du mot "rigidité" !

- Qu'est-ce que c'est que de persécuter les 10 millions de Catholiques chinois fidèles à Rome ?
- Qu'est-ce que c'est que de tirer une balle dans la nuque de plus d'un millier d'étudiants ?
- Qu'est-ce que c'est que d'occuper manu militari le Tibet et de saborder la culture bouddhique ?
- Qu'est-ce que c'est que d'emprisonner sans autre forme de procès des milliers d'opposants politiques ?

C'est de la souplesse peut-être ???

Et on ne parlera ni du "Grand Bond en Avant", ni de la "Marche Verte", ni de quelconques autres lubies destructrices du Grand Timonier et de ses séïdes...

J'assimile de telles déclarations à une apologie de crimes contre l'Humanité... Normalement de tels propos devraient valoir à son auteur la comparution devant la Correctionnelle. Et a fortiori s'il s'agit d'un élu de la République !

pascal G.

L'homosexualité militante fait souvent de ses adeptes des individus qui fonctionnent en dehors de toute norme éthique : seul leur mode de vie intime dicte leurs jugements.
On pourrait presque penser que ce M. Girard eut pu accepter les totalitarismes nazi ou stalinien, en proportion de leur opposition au catholicisme, de la persécution des Chrétiens et des Juifs, sous la condition de leur tolérance éventuelle à l'homosexualité... En effet, bien que cette dernière ait été aussi minime sous Mao que que sous Staline ou Hitler, le stalinisme et le nazisme n'existant plus, il soutient le régime issu de Mao. Lequel a effroyablement persécuté et continue de persécuter les homosexuels.
Pourquoi ?
Une possble explication : ce lobbyiste de l'inversion des moeurs a choisi l'inversion des valeurs. Et tout totalitarisme lui conviendra toujours mieux qu'une pensée fondée sur le respect de la nature de l'homme créé et qui doit se conformer à la loi naturelle et divine, défendue par le catholicisme et dans une mesure moindre, également par le bouddhisme tibétain.
Enfin, comme il se dit que M. Girard est membre du Grand Orient, cela rajoute à la logique des aversions induites par son inversion.

Exupéry

Ayant écrit en lettre d'or, dans leur cervelle que le "crime contre l'humanité" ne pouvait que venir de l'extrême-droite, beaucoup sont devenus incapables de voir les crimes venant d'autres horizons.
Alain Besancon, de l'Institut, éminent politologue et ex-communiste avait ainsi fait quelques statistiques intéressantes sur le site Internet du journal "Le Monde", de 1990 à 1997.
Sa recherche portait sur les mots évoquant les crimes contre l'humanité commis par les deux fléaux du XXe siècle.
Résultats quant aux apparition de mots-clés:
"Camps nazis" = 380 occurences ; Nazisme = 491.
Et dans l'autre plateau de la balance de la "Justice progressiste":
"Kolyma" = 2 ; "Stalinisme" = 7.
Monsieur Girard doit être pétri de ce type d'"information".

vapincum

Désolé mais la "Marche verte" c'est le défunt roi du Maroc Hassan II qui l'organisa en 1975 pour récupérer la partie atlantique du Sahara marocain, occupée par l'Espagne. Vous confondez avec la "Longue marche".
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marche_verte

xango

Christophe Girard est, avec Denis Baupin,l'un des associés les plus totalitaires du Maire de Paris, M.Delanoê
Il peut être utile, le moment venu, de ressortir leurs déclarations pour nous épargner aussi pire que Mme Ségolène

Nemo auditur turpitudinem propriam suam allegans.

Xtophe

A Vapincum,

Désolé pour l'erreur ! Vous avez raison... Autant pour moi.

Nabulione

Girard, c'est le symbole éhonté de toutes les manipulations gauchistes... Un triste exemple !

tonio

et le maoïsme, ce n'est pas un dogmatisme ?

Monsieur Girard qui n'aime pas les dogmes en a eu moins un : il ne doit pas exister de morale naturelle.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.