Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



"Famille nombreuse, famille heureuse"
Un drone géorgien abattu

Encore des prix en hausse pour les familles

Après les céréales, c'est au tour des produits laitiers de connaître une véritable flambée :

"Le prix payé aux producteurs va augmenter de 26% au deuxième trimestre, selon la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL), après 20% au quatrième trimestre 2007 et 37% durant les trois premiers mois de cette année (...)
Les consommateurs devraient ainsi cette année payer leurs produits laitiers entre 5% et 10% plus chers, "à condition que les distributeurs fassent des efforts", estime M. Picot".

La cause principale :

"Deuxième pays producteur européen avec un peu moins de 23 milliards de litres par an fournis par 3,8 millions de vaches et 90.000 producteurs, la France, qui a perdu 50.000 producteurs en 10 ans, n'arrive même plus a réaliser le maximum du "quota" qui lui a été accordé par l'Union européenne.

Or le contexte mondial a changé, depuis l'instauration en 1984 des quotas laitiers pour lutter contre la surproduction, avec une explosion des prix agricoles et alimentaires, conséquence notamment d'une demande en forte hausse des pays émergents comme l'Inde ou la Chine, où le développement économique change les habitudes alimentaires".            

Quand on se souvient que Sully pouvait dire que "labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France", il faut se demander "qui donc a pillé le domaine".

Lahire

Commentaires

jp

Les têtes d'oeuf qui moulinent dans l'irréalité de leurs bureaux, bruxellois, strasbourgeois ou parisiens, n'avaient pas prévu ça!!!
S'ils avaient travaillé dans le privé, ils auraient envoyé l'entreprise au tapis, à moins qu'ils n'aient été virés avant.
Mais là, bien sûr, pas responsables, pas coupables...Pitoyable

HB

Il faut reprendre les recettes de Sully:

Il crée en 1601, une Chambre de justice destinée à lutter contre les malversations financières. Il fait rentrer un arriéré considérable, paie des dettes écrasantes (près de 30 millions de livres), suffit aux dépenses des guerres en Espagne et en Savoie, et à l'achat des places qui restent encore aux mains des chefs ligueurs.

Quant il arriva comme surintendant des finances, le pays était économiquement aussi en mauvais état qu’aujourd’hui.

La seule différence était la mentalité des politiques qui n’avait qu’une idée en tête : le bien du pays et de ses habitants
Z’étaient pas socialo ou franc-mac ces gens là, z’étaient chrétiens !
Et assez intelligent pour conseiller à Henri IV de devenir catholique en restant lui-même protestant calviniste.
Incroyable, ce que peut faire comme miracle, l’Amour de son pays !

tonio

"la France ... n'arrive même plus a réaliser le maximum du "quota" qui lui a été accordé"

Hallucinant lorsque l'on a encore en tête les images des éleveurs qui déversaient leur production de lait dépassant les cotas dans les caniveaux devant la préfecture...

Barbara

Hallucinant peut-être, mais ils sont nombreux les éleveurs qui ont mis la clé sous la porte ces dernières années pour faillite, à moins d'avoir eu le bon sens d'arrêter avant d'avoir des dettes trop importantes sur le dos.

Barbara

Autre info : des éleveurs se révoltent et bloquent une centrale d'achat. Le prix de la viande a augmenté de 13% quand dans le même temps on leur achète leurs bêtes 10% moins cher. Cherchez l'erreur.

Prof. FP

27%, oui, aux producteurs, non, eux ne récupéreront que 7% me dit un ami producteur.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.