Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Vers la libre circulation dans l'Union pour la Méditerranée
Elections : pas de compromis avec les points non négociables

Famille nombreuse : la mauvaise idée de Copé

Jean-François Copé, chef de file des députés UMP, a plaidé ce matin pour l'instauration d'un plafond de ressources "pas trop bas" donnant droit à la carte famille nombreuse. Il a indiqué avoir

"cru comprendre que c'était vers cela que l'on allait s'acheminer. J'imagine que cela doit correspondre à un objectif de justice sociale. Après, tout est affaire de barème. Tout dépend à quel endroit on considère qu'en France on est fortuné".

La justice sociale c'est de récompenser les parents qui ont des enfants et se saignent ainsi pour l'avenir du pays.

Michel Janva

Commentaires

michel

Le seul recours sera de s'adresser à la HALDE, pour discrimination ...!

La « nouvelle » carte offre des réductions sur les billets SNCF (et dans certains réseaux de transports urbains), mais aussi des avantages commerciaux dans une cinquantaine d’enseignes de la grande distribution, des loisirs ou de l’hôtellerie, et des tarifs préférentiels dans certains musées et complexes sportifs collectifs.

Désormais, elle bénéficie également aux familles recomposées. Dernière innovation, introduite l’an dernier après un rappel à l’ordre de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations (Halde), la carte famille nombreuse s’adresse désormais à l’ensemble des étrangers en situation régulière, et non plus seulement aux Européens et aux ressortissants des anciennes colonies françaises.

http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2334633&rubId=788

Xtophe

La France (et son gouvernement de grands guignols) devrait être redevable aux parents qui ont des enfants. Car, que je sache, les allocations familiales sont des allocations accordées aux parents au profit des enfants sans discrimination sociale. Il s'agit d'allocations familiales et non d'allocations sociales. Un enfant de "riche" a autant de valeur qu'un enfant de "pauvre".

La pseudo-droite démolit par pans entiers les droits acquis de haute lutte par la droite catholique et la droite nationale à la fin du XIX° siècle.

Bon sang de bon soir, si le 6 mai j'ai voté pour le gnome, ce n'est certainement pas pour me voir appliquer le programme de la Ségodiche !

senex

"..Le chef de famille, ce grand aventurier des temps modernes"(P.Claudel)

Ar Brezonneg

Surtout que cela va surtout profiter aux familles émigrées maghrebines et maliennes...

François Bahamond

Xtophe> si le 6 mai j'ai voté pour le gnome, ce n'est certainement pas pour me voir appliquer le programme de la Ségodiche !

Trop tard pour retirer votre bulletin de l'urne. Mais pas encore pour prendre votre plume et faire savoir aux Copé, Bussereau, Morano et cie ce que vous pensez. En espérent que la mobilisation limite les dégâts...

D

Evidemment, les seuls qui pourront en bénéficier seront les immigrés, qui laissent leurs enfants dans la rue toute la journée, et dont le père vit des Assedic et autres RMI. Ces gouvernants ne sont pas des français, ce sont des gaulois. Ces mêmes gaulois qui depuis la nuit des temps sont faibles et soumis, toujours prêts à collaborer avec l'occupant (Rome, les Francs, les allemands, les maghrébins, etc.). Ils ne méritent pas que nous nous battions pour eux.

Olivier Arcachon

Je vois d'ici les armées de catho qui vont déplorer les choix du gouvernement...
...mais qui vont voter encore et toujours UMP aux prochaines municipales et aux prochaines législatives (voire aux Européennes même s'ils déplorent le traité européen ou la Turquie en Europe; voire même aux prochaines Présidentielles, dès le 1er tour, pour voter utile, etc...)
Errare humanum est mais qu'est-ce qu'ils persévèrent !

...

Quand je vois ça je me dis qu'est ce qu'en attend?

AML

Alors puisqu'il doit y avoir discrimination vis à vis des familles nombreuses, je propose qu'il en soit de même pour la retraite : étant donné que ce sont NOS enfants qui paieront nos retraites, que ceux qui ont eu le COURAGE d'élever plusieurs enfants aient une retraite proportionnelle à ce nombre !!!Ce ne serait que JUSTICE.Ou bien que chaque enfant "cotise" pour ses propres parents !!!

Barnabé

@ Xtphe

"Si le 6 mai..."

Avec des "si" on élirait un président digne de son pays...

Allez, ce n'est pas grave, pleurez un bon coup, vous avez été (très) nombreux à faire cette erreur.

En revanche, assumez-le discrêtement, ce n'est pas bien d'avoir voter Sarko, mais ne le dites pas. On risquerait de vous en vouloir dans 4 ans.

Pascal G

Dans le principe, les aides sociales, même aux familles, sont condamnables : dans un état juste, si la part de l'impôt et des taxes est décent, le revenu disponible suffit à vivre.
Mais dans un système de redistribution généralisé, on déshabille l'un pour mal habiller qq autres, ceux qui crient et font du bruit. Les familles, qu'est-ce que c'est exactement ? Ca ne crie pas, ça ne casse rien, ça ne manifeste pas, ça paie ses impôts et ça la f...., pardon ça souffre en silence.
Alors que les syndicats de la fonction publique et assimilés et les associations subversives du droit au logement et des droits pour les immigrès, tout gouvernement de fausse droite en a une peur bleue : qq manifs un peu massives, et il leur faut ''entendre l'appel de l'opinion''.
La solution est de désétatiser la société en ramenant l'impôt aux taux américains : 30-35 % du PIB. La gauche n'aura plus rien à distribuer et à promettre, et la droite respectera mieux ses électeurs.

[La carte FN n'est pas une aide "sociale", comme peuvent l'être les assedics ou le RMI. Quand on a des enfants, on investit plus sur l'avenir et donc il est légitime de payer moins d'impôts comme d'avoir certaines priorités et une meilleure retraite que ceux qui n'ont pas dépensé pour des enfants. C'est le principe du bien commun. MJ]

Yiannis

Ce qui est fascinant avec ce gouvernement est qu'à chaque fois que nous croyons avoir atteint le pire, il trouve toujours une réforme "plus pire que pire"
Et je souhaite que cette imagination débordante ne vienne pas à s'éteindre brusquement.
En effet, face à cette débâcle généralisée, ma seule consolation est d'imaginer la mine horrifiée des gogos qui ont voté pour Sarko.
Pas très chrétien certes, mais ô combien jubilatoire !...

Franz

Je ne suis pas d'accord avec vous, M. Janva. Je considère que l'on n'a pas à récompenser les parents d'avoir des enfants. C'est tout naturel. On n'est pas payé pour respirer.

J'ai toujours trouvé cette mentalité de payer pour avoir un enfant très malsaine... comme si on achetait l'enfant! Un 3ème enfant = X euros...

[Plutôt qu'une récompense, c'est une justice naturelle. En ayant des enfants, les familles aident l'Etat : hausse de la consommation et baisse du chomage, éducation de futurs actifs utiles au bien commun. Dans cette perspective d'avenir, il est normal -et juste- que tout le monde participe au bien commun en éduquant l'avenir du pays, celui qui, notamment, paiera nos retraites. MJ]

Xtophe

D'accord avec Pascal G et Michel Janva...

Je conçois (ou plutôt je concevais) (feu) les allocations familiales comme étant une aide familiale et non une aide sociale.

Il est moral et légitime que les couples qui assurent au pays sa pérénité par le biais de leur paternité se voient attribuer des allocations dont le montant dépend du nombre d'enfants qu'ils ont mis au monde et éduqués.

Ce n'est que bon sens que d'accorder les allocations familiales aux seules familles françaises, et dont le montant dépendrait du nombre d'enfants.

Est-ce rentable en cette période où l'on doit se serrer la ceinture ? Je pense que oui, car j'estime que les allocations familiales sont un pari sur l'avenir, car le pays manque cruellement de sang jeune et les chiffres de notre démographie sont alarmants pour l'avenir de notre pays.

Il est des domaines dans lesquels on ne peut pas transiger en se fondant simplement sur des principes économiques. Les économies peuvent se faire sans que l'on soit obligé de porter atteinte à l'équilibre du pays et de sa population.

On arrêterait de financer l'immigration, la fonction publique hors tâches régaliennes, la sécurité sociale (trou sans fond), les dizaines de milliers d'assoces, les administrations pléthoriques (régions, agglomérations, Europe), on cesserait de rembourser les avortements, on privatiserait la SNCF, France Télévisions, Arte et Radio France, on abrogerait le système de retraite par répartition, on réduirait les indemnités de nos élites (fussent-elles ministres)... Déjà on se mettrait un petit pactole de côté. Et je ne parle pas des charges salariales et patronales, des impôts démagogiques (IR et ISF) qui pourraient être réevaluer pour les premières et supprimés pour les derniers.

Mais bon, inutile de rêver... Les demi-mesurettes de notre gouvernement sont pitoyables. Et dire que ça a fait l'ENA...

Franz

MEA CULPA BIS

Vous avez raison, et j'ajouterai que, quand bien même les enfants ne serviraient pas l'Etat, celui-ci peut leur faire des cadeaux. En effet, lorsqu'un enfant naît, les proches lui font cadeaux... et ne l'achètent pas pour autant! Alors, on peut tout simplement dire que l'Etat veut faire des cadeaux à ses nouveaux nés...

J'ai vu les choses sous un mauvais angle... Je devais de mauvaise humeur tout à l'heure! Je vous prie de m'excuser pour le dérangement (vos réponses...).

Bon courage

laetitia de Mahlreich

@ Franz
Les aides aux familles ne couvrent pas la totalité des frais qu'un enfant nécessite, & donc exige de ses parents. Ce n'est qu'une participation de l'état, pas un gagne-pain des parents. Votre idée qu'un enfant peut rapporter est offensante, au moins pour l'intelligence des parents puisque vous n'en trouverez aucun qui ait fait du bénéfice avec un enfant.
De plus cette participation, dans son principe, vient rééquilibrer la différence entre des parents qui sont seuls sur un salaire, & ceux qui ne le sont pas à cause de leurs enfants. Il ne faut pas comparer les pauvres & les riches, mais à salaire égal les familles & les "sans enfants".
En cela l'Etat, sachant que ces mêmes enfants cotiseront pour les retraites de tous, aide les familles. Quoi d'anormal?
Quant à la carte de famille nombreuse (désormais peu reconnue dans les musées & autres activités culturelles), elle fait partie de ces aides aux loisirs consenties par l'Etat pour les familles. Il serait bon de rappeler que l'Etat paie en totalité les trajets de ses employés SNCF, sans limite de distance ni de places, tandis que les places FN sont limitées. On est loin du luxe ou du privilège!!!
Ce combat pour la carte FN n'est pas celui de nantis ou de privilégiés, c'est un appel à la responsabilité de l'Etat & à un minimum de respect. Mais rassurez-vous, toutes les allocations familiales ne couvriront jamais totalement l'éducation d'un enfant, la plus grande part financière & humaine reste aux parents, & c'est très bien ainsi.

Papon

La richesse de la France n'est pas le CAC40 mais ses enfants.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.