Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Le pape et l'oecuménisme
Le Lundi de Pentecôte peut être chômé

Commentaires

xango

lorsque le NON l'a emporté au référendum,il fallait que se constitue un parti du NON pour l'élection présidentielle, allant de Le Pen et Villiers à Chevénement et Mélenchon
un projet de Défense Nationale, de salut public
hélas, nos politiciens ont turé à hue et à dia
et le malin Nicolas a surgi
Bayrou, Sarky, Ségolène:le mal était fait
et tout ça en un an!!!!

el linguista


Pas nouveau.

FenêtreEurope devrait préciser. Cet emploi du terme par Giscard est d'octobre 2007, dans Limmonde

« Une dernière trouvaille consiste à vouloir conserver une partie des innovations du Traité constitutionnel, et à les camoufler en les faisant éclater en plusieurs textes. Les dispositions les plus innovantes feraient l’objet de simples amendements aux traités de Maastricht et de Nice. Les améliorations techniques seraient regroupées dans un Traité devenu incolore et indolore. L’ensemble de ces textes serait adressé aux Parlements, qui se prononceraient par des votes séparés. Ainsi l’opinion publique serait-elle conduite à adopter, sans le savoir, les dispositions que l’on n’ose pas lui présenter en direct ! » Valéry Giscard d’Estaing, Le Monde, 14 juin 2007.

(cité par exemple par des sites de gauche comme http://france.attac.org/spip.php?page=un_os_dans_mon_traite

sites de gens qui sont du genre à dire que le Non est seulement de leur fait)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.