Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Les sites internet des diocèses doivent être améliorés
Perte de crédibilité du FN

TCE : le baroud de Lech Kaczynski

Le président polonais Lech Kaczynski a fait savoir qu'il pourrait opposer son veto, que lui réserve la Constitution, à la ratification du traité de Lisbonne, déjà adopté par la Diète et le Sénat. Le 10 avril, il  avait signé la loi autorisant la ratification du traité. Mais il lui reste encore à signer le traité.

MJ

Commentaires

Ça rime à quoi ces déclarations?

Pourquoi a-t-il signé la loi du 10 avril, s'il ne voulait pas du traité?
Pourquoi utilise-t-il le conditionnel pour l'opposition de son veto?
Compte- t-il négocier quelque chose avec l'UE?
Ou ne serai ce pas simplement qu'il s'agite juste pour tromper son peuple.

Il a le pouvoir de dire NON!
Qu'il se taise ou qu'il l'utilise !

Yiannis

En effet, ces déclarations n'ont aucun intérêt.
Il faut avoir le courage d'admettre que, s'agissant de la constitution et de la Turquie, les carottes sont cuites.
Le Politburo (pardon, la Commission) décide et las politiciens s'exécutent. Ces beaux messieurs se moquent totalement des opinions des peuples.
Pour autant, il ne faut pas désespérer. Les hommes de Bruxelles sont des bureaucrates et nos politiques des politiciens. Ils ne sauraient résister à une grande révolte des foules et face à un réel mouvement de masse, ils trembleraient comme il le font déjà devant les alter-mondialistes et en oublieraient tous leurs plans.
On peut toujours rêver ...

Le Preux

Peut-être se ravise-t-il comme Jeanne d'Arc qui se reprit puis se ravisât.

Tant mieux alors.

Sinon, effectivement, c'est : retenez-moi ou je fais un malheur.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.