Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Les voitures brûlent à Paris
Famille nombreuse : la mauvaise idée de Copé

Vers la libre circulation dans l'Union pour la Méditerranée

Le Forum de Paris, qui se tenait à l’Unesco du 28 au 30 mars, avait comme thème l’Union pour la Méditerranée, et a tenu une session intitulée "Pour une vision partagée de la circulation des hommes en Méditerranée". Or, la question des flux migratoires n'appartient pas aux thèmes entérinés le 13 mars par l’UE. L’ambassadeur algérien Missoun Sbih, a souhaité un Schengen de la Méditerranée :

"On ne peut plus prôner la libre circulation des biens, des capitaux et des services et, en même temps, multiplier les restrictions à la circulation des personnes, donnant ainsi aux populations impliquées le sentiment d’être exclues. [...] Pourquoi pas un Schengen méditerranéen ? Voilà un “projet concret“ qui aurait un impact considérable sur nos opinions publiques et créerait, pour une grande part, les conditions de la réussite du projet".

L’ambassadeur marocain Fathallah Sijilmassi renchérit :

"Oui, cessons de parler de flux migratoires, parlons plutôt des populations. Il y a actuellement un million de Marocains en France, et 60% d’entre eux sont des binationaux. C’est cela la réalité humaine de notre relation. Le processus de Barcelone a étouffé sous le trop-plein technocratique et l’insuffisance de dialogue. Nous avons maintenant l’occasion historique d’inverser le mouvement. Ma recommandation est simple : remettre les populations civiles au sein du processus de création de l’Union pour la Méditerranée. L’important, c’est de construire ensemble."

Tout le monde il est européen.

Michel Janva

Commentaires

HB

Le livre de Jean Raspail: Le camps des saints était prophétique.
Nous y sommes.

Lire aussi impérativement : La colonisation de l'Europe de Guillaume Faye.

Non catholique croyant et pratiquant, s'abstenir sous peine de dépression grave!


Barnabé

Ils travaillent de concert pour un projet tout autre qu'économique ou politique: favoriser l'oumma.

Il est affolant de lire ces déclarations.

Quand au phénomène des bi-nationaux, je suis partisan d'une nationalité unique. N'en déplaise à ceux qui seraient franco-suisses, franco-belges, ou franco-tout autre, soit on est Français, soit on ne l'est pas. On évitera ainsi d'entendre des ministres français se dire à 50% français, ou encore, dire qu'en cas de litige privilégier leur autre patrie.

cosaque

Ils sont devenus fous !

AML

Tout à fait d'accord avec Barnabé : une SEULE nationalité ! Un jour on aura sans doute un franco-quelque chose en guise de président et qu'adviendra-t-il de la France ? On voit déjà le résultat avec un président "issu" de l'immigration...

Barnabé

@ Cosaque

Non, ils sont très réalistes. Et si on se place du côté de leur cause, on peut avouer qu'ils sont très bon... C'est un peu ce qui manque au peuple de France, savoir distinguer le vrai au milieu de ce qu'on lui présente. Autre manque, des dirigeants qui disent concrêtement ce qu'il faut pour la sauvegarde de la France, de l'Europe (vision noble du concept), et de nos valeurs.

Jean Raspail peut se remettre à écrire, le Camp des Saints est dépassé.

Barnabé

Je tiens à vous présenter mes excuses, non sur le fond, mais sur la forme:

"Quant au phénomène" est mieux que "Quand au ...". Je suis affreusement désolé d'avoir laissé passer cette faute dans un commentaire traitant de l'attachement à notre pays.

Sé "Quant au...", Que canto, canto pas per yéou...

Yiannis

Rien de bien nouveau.
L’union pour la méditerrané n’est qu’une étape du projet Eurabia dont BAT YE’OR a dressé le développement dans son livre « Eurabia, l’axe euro-arabe»
« Ce livre décrit la transformation de l’Europe en Eeurabia » une extension culturelle et politique du monde arabo-musulman. Eurabia est fondamentalement antichrétienne, antioccidentale, antiaméricaine et antisémite. L’institution responsable de cette transformation est le Dialogue euro-arabe, souvent déguisé sous le terme Dialogue euro-Méditerranée »

Exupéry

Seul un aveuglement des esprits d'ordre supranaturel (disons démoniaque) peut expliquer un tel aveuglement et/ou une telle perversité.
Veillons et prions.

Childebrand

Ce projet d'Union Méditerranéenne conduirait à une submersion totale de notre population par les Arabes et les Africains.

Le problème n'est pas seulement la binationalité, mais bien la présence déjà démeusurée d'étrangers inassimilables sur notre sol.

trahoir

Il a a fallu que le chômage et l'insécurité prennent une certaine ampleur (c'est à dire que ces problèmes ont touché même leurs familles) pour que les élites" s'en préoccupent. Il faut forcer le trait pour que l'évidence soit flagrante (pléonasme peut être). Mais je pense vraiment que nos "chers compatriotes" se rebelleront... Agressés par des gens issus de l'immigration, contrôlés par des policiers, contrôleurs ou autres issus de l'immigration, "managés" (franglais) par des gens issus de l'immigration au nom de la discrimination positive,.... le bon franchouillard même (surtout) de gauche va exploser ! Un peu de chômage, une cure d'austérité et hop !

M.Leclerc

Chaque français devrait lire le livre suivant :
EURABIA L'axe Euro-Arabe
Auteur : Bat Ye'or
Editions Jean-Cyrille Godefroy, 2006

Un article de 15 pages qui constitue un résumé du livre est disponible ici :
http://www.dhimmitude.org/archive/by_eurabia.doc


Eurabia est fondamentalement antichrétienne, antioccidentale, antiaméricaine et antisémite. L’institution responsable de cette transformation, et qui continue à propager son message idéologique, est le « Dialogue euro-arabe », souvent déguisé sous le terme « Dialogue euro-Méditerranée », développé par la classe politique et les intellectuels européens et arabes depuis les trente dernières années. Cette association s’est mise en marche dés 1974/1975 à l’instigation de la France, qui a milité pour une politique pro arabe afin de doter l’Europe d’un poids et d’un prestige qui lui permettraient de rivaliser avec l’Amérique. Les Arabes y mirent plusieurs conditions : une politique européenne indépendante de celle de l’Amérique, la reconnaissance par l’Europe d’un État palestinien et le soutien à l’OLP, la souveraineté arabe sur Jérusalem, l’ouverture des frontières à l’immigration.

Bat Ye’or, historienne britannique d’origine égyptienne, francophone, a consacré l’ensemble de son œuvre, plus d’une quinzaine de livres, aux rapports entre l’islam et le monde judeo-chrétien. Au moment où l’on réédite en France un de ses livres importants : « Juifs et chrétiens sous l’Islam », elle pose dans « Eurabia, l’axe euro-arabe » des questions explosives : Et si la tolérance de l’islam n’était qu’un mythe ? Et si l’Europe, par peur du terrorisme, avait déjà renoncé à une partie de ses valeurs pour complaire à ses partenaires arabes ?

Bat Ye’or est mondialement connue. Eurabia, paru au printemps 2005 aux USA, y a fait sensation. Son interview de mars 2005 dans le Point a suscité de fortes réactions.

« Voici un livre provocant et dérangeant. Avec toute l’intensité dramatique d’un maître écrivain, Bat Ye’Or présente une série de documents et de faits qui montrent comment l’Union européenne est ébranlée par l’hostilité islamique aux valeurs essentielles de l’Europe… Le processus de subversion de la liberté de pensée en Europe est clairement analysé. Ce livre … lance aussi un avertissement à l’Europe de ne pas céder aux pressions islamiques, antiaméricaines et anti-israéliennes, qui subvertissent ses vraies valeurs : démocratie, libre pensée humanitaire et contrat social juste. »
Sir Martin Gilbert, biographe de Churchill

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.