Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Crise au Conseil Français du Culte Musulman
Création de la "Nouvelle droite populaire"

"A la recherche du bien commun. Solidarité et subsidiarité ensemble"

la XIV Assemblée plénière de l'Académie pontificale de sciences sociales travaillera sur ce thème jusqu'au 6 mai. Le but est fixé puisqu'il s'agit

"de donner un sens nouveau et une efficacité nouvelle au concept de bien commun en cette phase de globalisation qui voit s'accroître inégalités et injustices sociales dans certains domaines, une lacération du tissu social ou sa fragmentation, ce qui revient à mettre en péril le bien commun de par le monde".

Est prévu

"un examen approfondi des mutations en cours sous l'éclairage des principes de la doctrine sociale de l'Eglise qui sont la dignité de la personne, le bien commun, la solidarité et la subsidiarité, de manière à évaluer leur degré d'application, et afin de d'avancer de nouvelles solutions là où ils sont méconnus, mal interprétés, oubliés ou déformés... Souvent, ces principes sont interprétés au point de ne plus correspondre au contenu que leur donne la doctrine sociale (...) On arrive à identifier son bien [celui de la famille] avec ce qu'elle possède. La subsidiarité et la solidarité familiales, avec leurs liens d'amour, sont abandonnées au profit d'une définition de famille libre à chacun!"

L'enjeu de ces assises est le suivant :

"Ayant constaté les grandes faiblesses de la modernité... il convient d'évaluer les moyens de les éliminer par une démarche nouvelle de la subsidiarité qui en fasse un principe de développement, et pas seulement de protection. Une nouvelle interaction entre solidarité et subsidiarité doit devenir la clef d'accès à des circuits sociaux nouveaux dont dépendront le bien commun. Ainsi la globalisation sera-t-elle transformée en civilisation du bien commun".

Nous attendons les conclusions de ces travaux qui devront donner des éléments intéressants sur les moyens à utiliser pour atteindre le bien commun, finalité de l'action politique et sur la protection de la famille, cellule première et fondamentale de la société.

Lahire

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.