Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Le 13 mai 1958 : journée de dupes
Pèlerinage de Chartres : l'homélie du Père de Blignières

Cardinal Bernard Gantin, RIP

Gantin Le cardinal béninois Bernadin Gantin, ancien doyen du sacré collège des cardinaux de l'église catholique romaine, est décédé mardi à Paris à l'âge de 86 ans.

Né le 8 mai 1922 à Cotonou, le futur cardinal entre au séminaire en 1936 et est ordonné prêtre le 14 juillet 1951. Il est créé cardinal par le pape Paul VI (en même temps que Joseph Ratzinger) lors du consistoire du 27 juin 1977.

Président de la Conférence épiscopale régionale d'Afrique de l'Ouest (réunissant Togo, Bénin, Côte d'Ivoire, Burkina Faso, Sénégal, Nigéria et Guinée), il est appelé à Rome par Paul VI à la Congrégation de la propagande de la foi (aujourd'hui Congrégation pour l'évangélisation des peuples) en 1971, abandonnant du coup sa fonction d'archevêque de Cotonou.

Le 8 avril 1984, Jean-Paul II le nomme président de la Commission pontificale pour l'Amérique latine et préfet de la Congrégation des évêques. Le 5 juin 1993, Mgr Gantin devient doyen du Collège des cardinaux. Il participe au conclave de 2005 sans droit de vote car atteint par la limite d'âge. Il portait jusqu'à sa mort le titre de doyen émérite du Collège cardinalice.

Michel Janva

Commentaires

Pascal G.

Il avait été formé entre autres, par Mgr Lefebvre, lorsque celui-ci était archevêque africain, à Dakar, me semble-t-il.
Le Cardinal GANTIN a lui-même formé un épiscopat et un clergé béninois extrêmement catholiques et très respectueux de la liturgie : les séminaires du Bénin sont exceptionnels, et par le nombre des vocations et par la qualité de la formation dispensée.

Père Lelièvre

un grand cardinal, grand et humble et fidèle serviteur de l'Eglise

lm de wlt

si je ne m'abuse c lui qui a demandé à Mgr d'Evreux d aller évangéliser les âmes errantes du Sahara

imolu gabriel

très grand africain, très grand chrétien, très grande fierté des Africains et de toute l'Eglise. Avec Jean-Paul II, Mère Thérèsa, Abbé Pierre, ce sont les saints de notre temps, ceux que nous avons vu vivre, ceux dont nous sommes témoins parce que compagnons... RIP!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.