Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Russie, Chine et Inde contre l'indépendance du Kosovo
Vers une légalisation des mères porteuses

Face aux manifestants, Xavier Darcos reste ferme

Tandis que 20.000 à 45.000 personnes ont défilé dimanche à Paris pour protester contre les réformes dans l'Education nationale et qu'une autre manifestation est prévue le 24 mai, le ministre de l'Education, Xavier Darcos, a exclu tout retrait des projets de réforme du gouvernement.

"Parce que, les réformes que nous avons engagées nous les avons engagées d'abord parce que nous les croyons nécessaires au bien des jeunes de France. [...]

Je suis au gouvernement pour accomplir ce que nous avons promis que nous ferions, nous avons un projet, nous avons un programme, nous avons une volonté de réforme et quelle que soit la dimension des manifestations et leur aspect rituel d'ailleurs, quelle que soit leur importance même, jamais elles ne l'emporteront sur la légitimité démocratique de ce gouvernement qui a reçu mandat de réformer".

Le ministre a annoncé que les syndicats recevraient lundi de sa part une "lettre les invitant à venir (le) voir" pour discuter des réformes.

"Discuter, débattre c'est chercher des accords mais ce n'est pas de la cogestion [ni] du recul".

"Il faut que les grèves n'aient lieu que lorsqu'elles sont nécessaires", estimant qu'aucune ne l'était actuellement.

Michel Janva

Commentaires

Perrel

J'ai proposé au directeur de l'école primaire publique de ma fille d'assurer une permanence à l'école pour garder les enfants pendant la grève. Il m'a répondu qu'il ne souhaitait pas la confusion des genres et a fait part de ma démarche à ses deux instits (maîtresses formatrices à l'IUFM)... qui m'ont convoquée pour me dire :
- qu'elles se sentaient blessées(?)
- que je ne leur faisais pas confiance
- que je n'avais pas à avoir d'opinion sur la pédagogie (je les avais précédemment vues pour désapprouver leur choix de la méthode globale, elles ont donc fait le lien)
- que s'agissant d'une école gratuite (heu, et les impôts ?), je pouvais aller voir ailleurs si je n'étais pas contente.

Autour de moi, parmis mes amies mais aussi au square, au-delà des options politiques, des parents se retrouvent dans la discussion mais ne sont pas représentés pour faire entendre leur désaccord avec les grêves et leur soutien aux réformes.

Comment faire pour manifester notre soutien de parents aux initiatives de M. Darcos ?
Marie Victoire Perrel
[email protected]

Victoire

Je réponds à ma propre question (j'ai trouvé !) sur le site lire-ecrire.org un formulaire de soutien aux réformes de M. Darcos :
http://www.lire-ecrire.org/Pourquoi-faut-il-soutenir-les-nouveaux-programmes-_a374.html

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.