Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



La construction navale aux mains des Sud-coréens ?
Mayotte envahie

La maladie de la commémoration

Jean-Claude Guillebaud est interrogé dans La Nef :

Ln "Pour dire la vérité, je trouve ces commémorations un peu assommantes. Je garde un bon souvenir de Mai 68 (surtout à cause de Maurice Clavel et de Michel de Certeau) et un moins bon des années qui ont suivi, années durant lesquelles s’est affirmé un gauchisme ou un maoïsme assez niais. Nous sommes en 2008. La distance qui nous sépare de Mai 68 – quarante ans – est la même que celle qui, en 1958, nous séparait de la Guerre de 14-18. À l’époque, j’avais quatorze ans. Je ne garde aucun souvenir d’une commémoration de ce genre. Mai 68 serait-il historiquement plus important que la Grande Guerre ? En fait, je crois que la manie commémorative – qui est devenue extravagante – dissimule une réalité préoccupante : nous n’osons plus nous tourner vers l’avenir. Nous sommes sans espérance et, du coup, seul le passé nous fait rêver. À bien réfléchir, c’est tout simplement médiocre."

Michel Janva

Commentaires

jp

Je trouve,une fois de plus, effarant que ce Monsieur nous parle en toute bonne foi surement, d'un "maoisme assez niais"
Une seule seconde, imaginons que l'on parle d'un "nazisme assez niais". Mais c'est la correctionnelle immédiatement!!

banou

"je crois que la manie commémorative – qui est devenue extravagante – dissimule une réalité préoccupante : nous n’osons plus nous tourner vers l’avenir. Nous sommes sans espérance et, du coup, seul le passé nous fait rêver. À bien réfléchir, c’est tout simplement médiocre."

Alors pourquoi la nef fait-elle un numero spécial mai 68, participant ainsi à cette "manie commémorative" ?

Louise au téléphone

je me permets juste cette remarque : il y dans la Nef un article excellent de Fabrice Hadjadj qui vaut vraiment le détour sur le sujet de 68... Il a parfaitement compris à mon avis ce qu'est 68 tout en sachant reconnaître la naïveté mais aussi la légitimité des aspirations mystiques sous sous-jacentes... Mai 68 comme le dit Gérard Leclerc est un baroud d'honneur des idéologies mais d'idéologies agonisantes déjà... C'est en revanche la volonté féroce et quasi mystique de faire un monde sans Dieu. "Jouissez ici et maintenant !". C'est cet article là que j'aurais mis en avant personnellement.
Merci pour la qualité de votre blog et sa régularité.

[Malheureusement, l'article de FH n'est pas en ligne. MJ]

xango

s'il en a marre, rien de l'empêche de rêver à un passé plus glorieux, celui de la France Royale

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.