Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



La justice cautionne le racisme anti-français
Robert Redeker découvre la justice française

Enterrez Lisbonne

C'est le cri de The Economist :

E "les dirigeants de l'UE ont pour la plupart réagi [au non irlandais] selon leurs trois étapes habituelles, tout en promettant de "respecter" l'issue du référendum irlandais - ce qui, pour eux, signifie "le contourner". Certains ont eu le culot de prétendre, sans rire, que Lisbonne devait être mis en oeuvre malgré le non irlandais parce qu'il rendra l'UE plus démocratique. C'est l'équivalent bruxellois d'un docteur qui dirait qu'une opération a été un succès, mais que le patient est mort. En vérité, c'est le traité de Lisbonne que l'on devrait laisser mourir. [...]

Même si l'on ne croit pas que les référendums soient toujours désirables, il est à la fois stupéfiant d'arrogance et anti-démocratique de refuser d'accepter la réponse, quand elle est négative. Quelle est donc cette forme de démocratie que pratique l'UE, si Bruxelles n'accepte les votes que s'ils répondent "oui" ? [...]

Certes, l'Irlande est un petit pays. Mais l'UE est une organisation intergouvernementale qui a besoin d'avancer au consensus. Il est dérisoire de prétendre qu'en bloquant ce traité, un million d'électeurs sont en train de mépriser la volonté de 495 millions d'Européens. Si leurs peuples avaient pu s'exprimer, des référendums auraient été perdus dans de nombreux autres pays. A trois reprises, les électeurs ont dit non à ce plat de lentilles. Il est temps que leur verdict soit respecté."

Dans les coulisses de la réunion du Conseil européen à Bruxelles, on élabore la stratégie :

  • Les dirigeants irlandais feront part de leurs propositions pour leur ratification lors de la réunion du Conseil européen le 16 octobre.
  • Le nouveau référendum, dont le principe est acquis, devrait avoir lieu entre mars et octobre 2009. Le plus probable est mars, afin que Lisbonne puisse entrer en vigueur pour la nouvelle législature du Parlement européen après les élections de juin 2009. L'eurosceptique danois Jens-Peter Bonde envisage qu'il pourrait avoir lieu dès novembre 2008.
  • Le référendum serait précédé de déclarations rassurantes sur l'harmonisation fiscale et la défense, et d'une assurance que l'Irlande garderait un poste à la Commission.
  • la question posée aux Irlandais pourrait être modifiée pour virer au chantage : elle pourrait ne pas porter uniquement sur Lisbonne, mais donner le choix entre adopter Lisbonne et quitter l'UE.

Michel Janva

Commentaires

Arold

Bonjour.

Un commentaire très court: on peut faire l'€urope sans les peuples comme nous le constatons, admiratifs, tous les jours.

On ne peut faire l'Europe sans les Peuples d'Europe qui l'ont faite depuis Charlemagne, la font et la ferons.

Arold

Olivier Arcachon

Vous croyez qu'à nous aussi les Français on nous donnerait cette chance unique d'un référendum qui nous laisserait choisir entre le Traité de Lisbonne et la sortie de l'UE ??

Le rêve !

Je propose aux cabriseuropéistes, pour relancer la construction européenne, une solution réellement démocratique - ça devrait donc leur plaire... :
tous les jeudis, les irlandais voteraient "démocratiquement" pour le référendum, avec la même question, jusqu'à ce que le 'oui' sorte démocratiquement du scrutin.

Ça prendra un peu de temps, peut-être, mais ce serait efficace.
Et puis, quitte à s'essuyer les pieds sur l'opinion du peuple, autant le dire et le faire franchement.

Michele

Tout l'effort devrait porter sur le soutien aux pays qui n'ont pas ratifié le traité et qui sont réticents à le faire,en particulier
l'état Tchèque. Le refus irlandais ne peut que conforter leur scepticisme.Comment faire
pour que la prudence, la méfiance, l'instinct de conservation se réveillent un peu partout et nous inspirent des stratégies efficaces ,si c'est encore possible quand tous les moyens de nous exprimer nous sont retirés?

Francoisdesaintjean

Il s'agit ni plus ni moins d'une annexation sournoise, de force, par l'Union, de l'Irlande. A quand Monaco, l'Islande, la Suisse, Chypre et tous les autres pays dont la population est inferieure a celle des 26 en vertu de leur regle "democratique" de la majorite europeenne)? En vertu de leur regle de majorite "democratique" il faut craindre que la Chine annexe l'Europe (par referendum jusqu'a ce qu'on vote oui) puis le reste du monde.


mandrier

Ces oligarques ont été à l'école avec un certain MUGABE!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.