Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Chirac dans ses oeuvres
"Une urgence vitale : Relancer la politique familiale"

La "nuit des écoles" ou l'occupation de locaux scolaires

Lu ici :

"Des parents d'élèves, des enseignants, des élus se préparent à dormir dans les locaux des écoles dans la nuit de vendredi à samedi, lors d'une "nuit des écoles" destinée à alerter l'opinion sur les "dangers" des mesures prises par le gouvernement en matière d'éducation.

Le principe: "amener sa bonne humeur, duvets, oreillers, pyjamas et doudous", "débattre", "informer" et "s'endormir en rêvant à une rentrée prochaine où les programmes seraient construits avec les professionnels de l'éducation, le rythme scolaire adapté aux enfants, les élèves en difficultés seraient aidés par du personnel spécialisé sur le temps scolaire", peut-on lire sur le blog".

Non, vous n'avez pas rêvé.

Lahire

Commentaires

Jean

Après cela, il y aura une petite réception pour s'auto-congratuler et se décerner des médailles de résistants d'opérette.

Barbara

La nuit porte conseil, il est vrai, mais faut-il pour autant dormir dans une école pour débattre de l'enseignement. A ce compte, nos élus doivent dormir dans un bac de décantation avant de revoir la politique de dépollution de l'eau.
Plus sérieusement, je m'inquiète des parents et élus qui ont encore besoin de leur "doudou" pour dormir.

trahoir

Espérons qu'ils ne dégradent rien ! Il est curieux que des jeunes veuillent passer la soirée à discuter gauchisme avec leurs parents et le directeur de leur école ! Et on dit que c'est des rebelles ! A part nous qui sont les "rebelles" dans cette société !

Dédé

Et oui malheureusement nous sommes obligés de passer par ce biais médiatique pour enfin débattre des sujets que le gouvernement passe sous silence ... ainsi que les médias!
Pari gagné (doit on d'ailleurs en rire quand nous demandons une audience les médias ne nous répondent pas et là tout le monde nous sollicite!)
les écoles du public et du privé y participent ... un vrai symbole du malaise actuel!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.