Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



"Ticket, svp" - "Ta g... et conduis !"
Condamné 32 fois en 27 ans et la justice toujours laxiste

Le consensus néo-malthusien contre la vie

Dans un article, Sed Contra renvoie dos à dos les partisans de la décroissance et les mathusiens :

"Edgar Pisani, qu’on ne consulte plus souvent, est venu porter sa voix samedi dernier sur France-Inter aux nombreux “alter mondialistes” partisans de la “croissance zéro” : le monde – répètent-ils – ne pourra plus nourrir les hommes dans des délais très brefs ; il faudrait donc stopper dès aujourd’hui la progression économique et démographique des sociétés humaines sur toute la surface du globeSedcontra pose la question de savoir s’il ne faudrait pas plutôt refondre tous les paramètres de la croissance dans le sens d'un plus grand respect de la nature elle-même, et d’un meilleur épanouissement de la personne humaine, seul bien commun des hommes – fondement et fin de toute société temporelle. [...] La vie de notre planète ne se réduit pas à un simple réseau de structures et de relations quantitativement définies, dont un ordinateur pourrait tirer des prévisions certaines et datées. [...] Voyez le cas du continent africain, celui qui souffre le plus cruellement de sécheresse et de malnutrition. Il se trouve que c’est aussi le continent le moins “exploité” du monde d’un point de vue agricole [...]

Il ne s’agit donc pas de stopper à tout prix, au nom des vertus futurologistes de l’ordinateur, la croissance économique et démographique des sociétés humaines sur toute la surface du globe. Mais bien de trouver à orienter l’une et l’autre dans le sens d’un plus grand respect de la nature elle-même et d’un meilleur épanouissement de la personne humaine – fondement et fin de toute société temporelle depuis la nuit des temps.

Entre la réduction en esclavage par le Profit, et la réduction en esclavage par le Parti – ou plutôt par-delà cette peste et ce choléra –, il doit bien exister [...] quelque voie plus difficile mais plus royale, au service de laquelle chacun retrouve à respirer, croître, produire et aimer... Ce n’est pas un rêve. Cette voie existe : c’est la société chrétienne."

Michel Janva

Commentaires

Poivre

En particulier l'idée de décroissance s'applique d'abord à mon sens à la consommation. Consommer moi et consommer mieux. Personne n'a jamais dit que la décroissance était de stopper la production. L'auteur à mon sens manque ici de rigueur ou d'honnêteté intellectuelle.

[Alors il faut changer ce terme de décroissance qui s'applique d'abord à l'homme "croissez et multipliez-vous".
MJ]

Pascal G.

Edgar Pisani fut en France l'un des promoteurs du Club de Rome, qui dès les années 70, prévoyait ...... la glaciation de la planète pour le début du xxi ème siècle, accompagnée de crises économiques, famines, révoltes, etc...., et qui comme les altermondialistes d'aujourd'hui, préconisait la dénatalité.
Il est surprenant de voir cet expert qui s'est totalement trompé revenir jouer les oracles. Mais ce qui est notable n'est pas tant les prédictions que le remècde proposé : l'extinction de l'humanité. Le Club de Rome a quasiment réussi pour ce qui est de l'Europe, du Japon et des sociétés développées en général : leur démographie est en chute libre.
Le drame est que ce sont ces sociétés qui détiennent les moyens intellectuels et techniques nécessaires pour faire progresser les sociétés sous-développées. Ce M. PISANI exerce donc un magistère intellectuel usurpé. Mais aussi criminel pour les plus pauvres.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.