Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Du non irlandais aux routiers français
L'armée française réduite de presque 20%

L'UE met l'Irlande sous pression

Lu ici :

"Les dirigeants de l'UE ont invité le premier ministre irlandais Brian Cowen à "présenter son analyse" de ce vote et à proposer des solutions lors du sommet européen de jeudi et vendredi à Bruxelles".

Les premiers éléments de l'analyse sont très simples :

  • non veut dire non : l'Irlande ne veut pas du traité de Lisbonne;
  • ce non n'est pas adressé au Premier ministre irlandais, mais à l'UE : c'est à elle d'analyser ce rejet;
  • il n'y a pas de solutions à proposer : conformément au droit communautaire, le traité de Lisbonne est mort.

Lahire

Commentaires

Kos le Merle

Bullying, en anglais

romain

Vivement la présidence de Vaclav Klaus le 1er janvier 2009...

Karl

Le camarade irlandais présentera son autocritique.

jouené Nicolas

Hier j'ai eu l'occasion de remercier un irlandais pour leur vote qui nous redonnait un peu d'espoir et de dignité.
Il faut maintenant voir comment les politcards de tout poil vont tenter de contourner la difficulté qui ne devrait pas en être une: le traité maquillé Sarkozy est mort, en droit....mais les manoeuvres dilatoires ne font que commencer!!

Antoine

Lahire, bravo. Ne pourriez pas progresser vos services à M. Sarkozy qui a visiblement du mal à comprendre.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.