Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Un futur vice-président américain "catholique" pro-mort ?
Le Traité : de Londres à Bruxelles sans passer par Prague

Non au référendum défouloir, oui au fondateur !

...c'est le titre d'une tribune du Figaro signée par Alain Lamassoure, député européen et secrétaire national de l'UMP à l'Europe. Ce Monsieur, non content d'ignorer la décision du peuple irlandais se permet d'en inverser la signification:

"Comme dans le référendum français de mai 2005, ce qui est en cause dans le référendum irlandais, ce n'est ni le texte soumis au vote — la campagne du non n'a pas critiqué le fond — ni même un soi-disant divorce des peuples avec l'Europe : les Irlandais savent qu'aucun pays n'a autant profité financièrement, économiquement, politiquement et même historiquement de son appartenance au club européen. Tous les sondages le montraient il y a encore trois mois, et le remontreront dans trois mois. Alors ?"

Monsieur Lamassoure est même capable de prédire les sondages dans trois mois ! On n'arrête pas le progrès... ni l'Europe.

Plus loin il ose affirmer:

Est-ce à dire que le référendum est à proscrire à jamais pour construire l'Europe ? Non point, mais il faut s'assurer que les citoyens comprennent qu'ils ont entre leurs mains une décision historique, et non une occasion de se défouler.

Bref, si vous avez voté non, vous êtes idiot. La finesse de la démonstration est remarquable. Je n'ai pas eu le courage de lire la suite...

Rappelons à Monsieur Lamassoure que le traité de Lisbonne est identique au TCE, déjà rejeté par la France en 2005 et qu'on y retrouve les 4 éléments constitutifs d'un état européen, ce que ni les Irlandais, ni les Français ne veulent.

François Caussart

Commentaires

BEN

Mais je ne comprend pas ! Pourquoi la commission de Bruxelles, qui est toute puissante et dont les directives s'imposent aux états membres, n'a t-elle pas fait une directive interdisant le vote "non" au référendum...

et pendant qu'on y est :
- une directive interdisant la hausse du carburant,
- une directive interdisant la pluie en été quand les cultivateurs doivent moissonner
- une directive interdisant le froid en hiver pour protéger les sans abris (ah, j'oubliai le réchauffement climatique) bon finalement cette directive là il n'en faut peut-être pas...

Pourquoi ne ferait-on pas un referendum afin de decider si les citoyens europeens souhaitent conserver la commission de Bruxelles ?

BEN

Mais sans commission de Bruxelles, comment nos dépités (euh députés) feraient-ils des lois ? Aujourd'hui, c'est facile, plus de 80% des lois sont faites pour adapter le droit français aux directives de la commission. Sans la commission, ils ne sauront plus quoi faire !!!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.