Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Dans la famille bling-bling et people, je veux...
L'ONU anti-monarchiste

Sarkozy : non irlandais mais oui quand même

Le Chef de l'État s'est exprimé à propos du "non" irlandais au traité de Lisbonne : le vote irlandais n'est pas conforme, on passe outre. Explication de texte :

L'emballage

  • Constat d'une évidence :

"Le non irlandais, c'est une réalité politique, le peuple irlandais s'est prononcé, on doit l'accepter".

  • Une interprétation immédiate :

"Je vois le non irlandais comme un appel à faire davantage, mieux, différemment, et à trouver ensemble les solutions".

  • Un principe faux, comme point de départ :

"L'idée européenne, on n'a pas le droit de la saboter, mais il faut qu'on fasse différemment".

Mais si, on a le droit de la saboter, c'est le principe même des consultations des pays. Tout pays fait ce qu'il veut d'un traité! L'Irlande l'a prouvé.

  • Un peu de démagogie :

"beaucoup d'Européens ne comprennent pas la façon dont on construit l'Europe en ce moment (...) Il faut qu'on en tienne compte très rapidement et qu'on change notre façon de faire l'Europe".

Le contenu

  • Déni de démocratie, violation des règles sur la ratification et mensonge :

"Puisque aujourd'hui 18 États européens ont ratifié, il faut que les autres continuent à ratifier".

Le respect des lois européennes imposait de dire exactement l'inverse : "Puisque aujourd'hui 1 État n'a pas ratifié, il faut que les autres arrêtent de ratifier". C'est ce qu'impose le fonctionnement européen.

  • A un peuple qui s'est exprimé librement, on oppose la force des idéologues :

"Nous pensons avec Mme Merkel qu'il faut continuer le processus de ratification (...) c'est d'ailleurs l'intention Gordon Brown que j'ai eu au téléphone hier - de façon à ce que cet incident irlandais ne devienne pas une crise".

  • un faux raisonnement entraîne une fausse solution :

"Il faut qu'on réfléchisse tous ensemble".

Double malhonnêteté : c'est déjà tout réfléchi par les eurocrates et s'il voulait respecter ce "non" irlandais, Sarkozy reconnaitrait qu'il n'y a plus matière à réfléchir!

Ces propos montrent bien qu'il ne s'agit plus de sourde oreille, mais bien de mauvaise foi corolaire de toute dictature.

Lahire

Commentaires

michel

Tout le monde a le mot "démocratie" à la bouche, sans forcément en respecter le principe.
D'autres valeurs sont à mettre en avant : le "bien commun" et la "subsidiarité".
Que les instances européennes (notamment la Commission) veuillent bien ne pas se mêler de ce qui est de la compétence (et du droit des peuples) des nations adhérentes à l'Europe.

Francoisdesaintjean

Oui nous sommes pris en dictature par une oligarchie elargie, une nouvelle nomenklatura, laquelle c'est sur, possede la verite et doit donc nous l'imposer par tous les moyens pour notre bien, ou plutot leur conception du "bien". Pour eux, le pouvoir doit venir d'en haut (elites) et non d'en bas (peuple) mais alors pourquoi sont-ils republicains? car le grief avance contre la monarchie par cette petite fraction qui prit le pouvoir en 1789 etait justement que le pouvoir devait venir d'en bas et non pas d'en haut du Roi ce "tyran".

BOGOMIR

Après les NON français et hollandais certains parlèrent de réflexion nécessaire sur la construction européenne. Mais de réflexion que nenni!
Nicolas Sarközy interprète le NON irlandais à sa guise, en prétendant que les irlandais veulent plus d'Europe.
Cet autisme des dirigeants semble indiquer qu'ils ne réfléchissent pas par eux mêmes, mais obéissent à des maîtres secrets!

vd

On se "fiche" de ce qu'il pense avec Mme Merkel ! Les gens disent clairement qu'ils ne veulent pas de cette Europe. Pourquoi cet entêtement ? Nos dirigeants sont-ils inféodés à une autre autorité ? Nous aimerions bien savoir ce qu'il en est...

mangouste

c'est fou cette impression étrange : on gagne toutes les batailles décisives (les trois référendums, et on sait pourtant qu'on a déjà perdu la guerre ... c'est pas un peu ça la dictature : montrer au peuple que quoiqu'il fasse, il a perdu d'avance, et donc qu'il a tout intéret à se montrer docile...?

BEN

sarko voit dans le référendum Irlandais un appel à faire plus. C'est un visionaire à n'en pas douter. Mais pourquoi ne recherche t-il pas dans un référendum Français un autre appel à faire plus, mieux etc... ?

HB

à michel,
Je suis en accord avec vous, sauf qu'en choix de gouvernement, la démocratie n'est pas une valeur!
Tout au plus un piège à naïf, qui permet aux dictateurs d'arriver au pouvoir en faisant croire au peuple qu'il en est le responsable!

à Francoisdesaintjean,
Ils sont républicains, parce qu'ils sont révolutionnaires par essence!

Quoi qu'il en soit, nous aurons l'Europe qu'ils veulent, de gré ou de force!
Leur Plan pour le mondialisme, ne peut achopper sur la volonté populaire.
Le peuple est utile quant il vote bien, si non pour faire son bonheur malgré lui, bien sûr, on le viole, et si nécessaire on le met en prison, on le torture, on confisque ses biens, on l'empêche de s'exprimer et au final, on l'extermine.
Nous en avons eu un avant goût sous le Grand Charles au moment de l'Algérie Française.
Ce n'était rien par rapport à ce qui nous attend, dans un temps peut-être très proche!
Combien de temps reste-t-il au SB à vivre?

Aucun moyen humain ne peut empêcher ça, il faut avoir l’humilité de le reconnaître. Mais on s'en moque, il y a tous les autres !


michel

@HB
D'accord.
Le terme démocratie désignerait un corpus de principes philosophiques et politiques, suivant lequel un groupe social donné organise son fonctionnement par des règles : élaborées, décidées, mises en application et surveillées par l'ensemble des membres de ce groupe, a priori sans privilèges ni exclusions.

http://www.google.fr/search?hl=fr&cr=countryFR&defl=fr&q=define:D%C3%A9mocratie&sa=X&oi=glossary_definition&ct=title

jano

HB a raison, nos jours de liberté surveillée sur internet sont comptés. C'est insupportable de pouvoir s'exprimer dans leur démocratie à la peau de toutou!!! car enfin nous avons dit NON, la Hollande a dit NON, l'Irlande a dit NON et malgré cela ils vont continuer à nous imposer leurs idioties.

Kos le Merle

Excellente analyse.

Maintenant: comment mettre en lumière (y compris à l'égard des bobos) les pirouettes sémantiques de Sarkozy et le enième abus de pouvoir qu'ils prépare ? Quels sont les moyens de réinformation et de pression ?

(NB: la plupart des lobbies sont, ils me semblent, unioneuropéennistes, et peu regardants sur la vérité, la parole donnée, et la nature des moyens de lobbying. Je parle à la fois des lobbies d'argent et des lobbies de droidlom).

Pascal G.

Charles Maurras, Kiel et Tanger, 1921.


« Quelque abrupt que soit le sentier que nous découvre la vérité politique, il reste le seul praticable. Quelque plane et aisée qu'apparaisse l'erreur, elle conduit en un endroit d'où il faut rebrousser chemin.Ceux qui se représentent clairement et d'avance cette nécessité, ceux qui calculent les conséquences de leur départ, ceux qui savent que, si la couleur de Demain reste mystérieuse, une chose est pourtant certaine, à savoir que demain luira, ceux-là trouveront plus pratique d'éviter et d'économiser les pas dangereux. Prévoyants, ils s'efforceront de se mettre en route sans manquer à ce très petit nombre d'indications rationnelles que l'on appelle les vérités de principe et qui renseignent le passant à la manière d'écriteaux dans un bois épais - "Possibilité de passer par là. Impossibilité de passer par ici…" Cela ne veut point dire qu'il suffise d'enfiler un bon chemin pour atteindre le but, car il y faut encore des jambes, du cœur et des yeux, mais cela certifie que les meilleures jambes du monde, les plus beaux yeux, les plus grands cœurs ne peuvent empêcher une direction fausse de manquer le but désiré, ni un mauvais chemin de mener contre un mur à pic ou de déboucher sur le précipice. »

Charles Maurras, Kiel et Tanger, 1921.

http://maurras.net/2008/05/29/levidence-de-kiel-et-tanger/

Jean

Samedi, il semble que la plupart des journalistes aient compris le message.

Pas du tout les politiques.

Aujourd'hui, Jour du Seigneur, jour de repos médiatique, je ne sais de quel côté les commentaires ont évolué.

Pascal G.

Charles Maurras, Kiel et Tanger, 1921.


« Quelque abrupt que soit le sentier que nous découvre la vérité politique, il reste le seul praticable. Quelque plane et aisée qu'apparaisse l'erreur, elle conduit en un endroit d'où il faut rebrousser chemin.Ceux qui se représentent clairement et d'avance cette nécessité, ceux qui calculent les conséquences de leur départ, ceux qui savent que, si la couleur de Demain reste mystérieuse, une chose est pourtant certaine, à savoir que demain luira, ceux-là trouveront plus pratique d'éviter et d'économiser les pas dangereux. Prévoyants, ils s'efforceront de se mettre en route sans manquer à ce très petit nombre d'indications rationnelles que l'on appelle les vérités de principe et qui renseignent le passant à la manière d'écriteaux dans un bois épais - "Possibilité de passer par là. Impossibilité de passer par ici…" Cela ne veut point dire qu'il suffise d'enfiler un bon chemin pour atteindre le but, car il y faut encore des jambes, du cœur et des yeux, mais cela certifie que les meilleures jambes du monde, les plus beaux yeux, les plus grands cœurs ne peuvent empêcher une direction fausse de manquer le but désiré, ni un mauvais chemin de mener contre un mur à pic ou de déboucher sur le précipice. »

Charles Maurras, Kiel et Tanger, 1921.

http://maurras.net/2008/05/29/levidence-de-kiel-et-tanger/

M.Leclerc

> On se "fiche" de ce qu'il pense avec Mme Merkel !
> Les gens disent clairement qu'ils ne veulent pas de cette Europe.
> Pourquoi cet entêtement ?
> Nos dirigeants sont-ils inféodés à une autre autorité ?
> Nous aimerions bien savoir ce qu'il en est...
>
> Rédigé par: vd | 14 juin 08 18:56:49

Il faut savoir que Barroso et d'autres hauts fonctionnaires de l'UE sont membres de "cercles" mondialistes anglo-saxons dont ils sont les "obligés".

Le nomenklaturiste Barroso est ainsi membre du Bilderberg dont il a assisté à la réunion de 2007 :
http://www.forumpourlafrance.org/spip/CFR-Trilaterale-Bilderberg-2007-Liste-des-participants-Bilderberg-2007.html

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.