Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Les viticulteurs en colère
L'influence très limitée de Christine Boutin

Vous devez 47000 euros

C’est le montant de la dette qui pèse aujourd’hui sur chaque Français actif. Le chiffre a été donné par Philippe Séguin, président de la Cour des comptes, lors de la remise de son rapport annuel sur l’état des finances publiques.

La dette française s’élevait fin 2007 à 1.209,5 milliards d’euros, soit 63,9 % du PIB. En outre, le déficit public représente désormais 2,7 % du PIB alors que le pays n’était pratiquement pas endetté en 1980. Les dépenses publiques ont augmenté de 2 % cette année. La promesse d’un retour à l’équilibre des comptes en 2012 paraît hors de portée. Philippe Séguin indique :

"La France a connu plus de 25 années de déficit sans interruption. Aujourd’hui, tout actif occupé a sur ses épaules un endettement de 47.000 euros, qu’il devra bien rembourser, lui et ses enfants. Et malheureusement, rien n’indique que ce chiffre soit appelé à décroître prochainement".

Michel Janva

Commentaires

amdg

Et qu'on ne nous raconte pas une énième fois que c'est à cause de nos vieux qui vivent trop longtemps, se soignent trop et devraient être euthanasiés au plus vite (pardon! incités à choisir de mourir librement dans la dignité...)

free

Une des principales causes de cette catastrophe à long terme : la déchéance morale et la désacralisation des piliers fondamentaux de la société. De plus, si on lit bien le commentaire, il est question des "Français actifs" ... serait-il donc plus salutaires d'être rmiste ou chômeur (professionnel)?

cosaque

Si l'on y ajoute le remboursement des intérêts, il est mathématiquement quasi impossible de rembourser cette somme.

Question de fond. A qui doit-on cet argent qui est l'équivalent de plusieurs fois le PIB de la France ?

Louis

On pourrait proposer aux Français de rembourser leur part de la dette en echange d'une réduction de impots correspondant au financement de cette dette.
ça soulagerai les finances publiques et créeraient un enorme mouvement d'argent vers l'Etat qui pourrait rembourser ou renégocier et ensuite investir.

Guillaume

Et si je propose à l'Etat de payer ces 47000€ une fois pour toute, ai-je droit à des avantages fiscaux? Je réclame au minimum de ne plus participer au remboursement des intérêts sur cette dette publique!
En voilà une bonne idée, non?

Michel

A qui doit-on cette somme ?
...aux banques privées, qui facturent des intérêts élevés.
Autrefois, l'Etat s'endettait auprès de la Banque de France, sans payer d'intérêts. Maintenant, il est strictement interdit à la Banque centrale de prêter aux états. Elle prête donc aux banques, qui prêtent ensuite à l'état avec un intérêt plus fort.

De plus, autrefois, l'Etat était endetté en Francs : une petite inflation ou une dévaluation allégeait le fardeau (à court terme, car ensuite les prêteurs devenaient plus exigeants).
Maintenant, l'Etat est endetté en Euros, qu'il ne contrôle pas : c'est comme s'il était endetté dans une monnaie étrangère. Phénomène qui seul peut amener un état à la faillite.

KIKI

Je me trompe peut être mais est ce que les 25 ans de deficit ne coincident ils pas bizarrement avec le début de l'application du traité de maastricht et le début réel de la construction européenne? Etrange non?

Serval

Amusante cette annonce... Elle permet aussi d'afficher le nombre d'actifs considéré par l'Etat:
1 209 milliards / 47 000 euros = 26 millions d'actifs.
Population en France: 64 millions
Population âgée de 20 à 65 ans: 37 millions

Si l'on compare la population en âge d'activité avec les actifs considérés, on arrive à une popultation de chômeurs de 11 millions!
La méthode est vulgaire, je le concède, mais le gap entre les 2,5 millions de chômeurs annoncés et les 11 millions calculés à la louche s'explique difficilement.

Guillaume

@ Serval:
Bonne idée ce calcul! Pour être plus proche de la vérité, en considérant que les gens cotisent 41 ans, je tablerais plutôt sur la tranche d'âge 24-65 ans dont les effectifs sont environ de 34 millions. J'arrive donc plutôt à 8 millions d'"inactifs" contre 2.5 millions de chômeurs. Evidemment tous les inactifs ne sont pas des chômeurs mais la comparaison de ces deux chiffres reste intéressante.

HB

à serval

On parle d'actif!
La différence s'explique sans doute par le nombre de fonctionnaires !!!!

Mais l’Etat lui-même ne connaît pas le nombre précis de ses employés :
http://www.politique.net/2007121301-le-nombre-de-fonctionnaires-est-inconnu.htm

Horus

Je constate que beaucoup de lecteurs sont mal informés sur la structure des finances publiques . Quelques rappels :

La dette publique, « au sens de Maastricht » et estimée par l'INSEE, a été évaluée pour 2006 à 1 150 milliards d'euros, soit 64,2 % du PIB de la France.

En 2007 60 % de la dette de l'État français est détenue par des non-résidents (c’est-à-dire ménages ou entreprises non-français). Cette part des non-résidents est en augmentation forte et régulière depuis 1999, date à laquelle elle valait 28 %. Au 2e trimestre 2007, 58 % des OAT émises par l’État étaient détenues par des non-résidents (entreprises et ménages étrangers) ; au sein des 42 % restants détenues par des entreprises ou des ménages français, 60 % étaient détenues au sein de contrats d’assurance (comme les contrats d’assurance-vie), 20 % par des établissements de crédit, et 17 % par le biais d’OPCVM.
L'endettement de la France dépasse donc de quelques % les normes de Maastricht mais elle n'est pas le seul état Européen dans ce cas .
42 % de l'endettemùent de la France est détenu par des ressortissants français qui n'ont donc aucun intérêt à se faire rembourser prématurément .

Okapi T.

Y aurait-il 8,5 millions d'étudiants ?

^^

Guillaume

@ Horus
merci pour ces précisions, mais je serais moins catégorique sur la conclusion que vous tirez. Si le remboursement individuel de la dette donnait droit à des avantages fiscaux, compte tenu des performances actuelles des placements, ils pourraient être gagnants.

cosaque


@Horus

- Les "non-résidents étrangers" c'est qui ? Des fonds de pension américains ou japonais ? Autre ?

- Faudrait savoir aussi qui est derrière ces établissements de crédits et OPCVM. Moi je veux bien dès aujourd'hui acheter des "parts".

- Pouvez-vous m'éclairer par rapport à la BCE et les taux directeurs. Les banques de détails (BNP, SG...) achètent bien de l'argent auprès de la BCE par le biais de l'Euribor et Eonia ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.