Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Les députés ont-ils la liberté de vote ?
Le Saint-Siège victime de la crise du dollar

La Géorgie vers la guerre?

Georgie1 Depuis plusieurs mois, la guerre des mots fait rage entre la Géorgie soutenue par l'Otan d'une part et l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud soutenues par la Russie d'autre part.
La guerre des mots a ensuite cédé la place aux premières actions "armées" : destruction de drône, déploiement de soldats russes, survol de la région par des avions militaires russes, etc.
Aujourd'hui, le président abkhaz s'est exprimé à propos d'une éventuelle guerre avec la Géorgie qui évacue les enfants des zones sensibles :

"Nous n'excluons rien, car la Géorgie s'est adonnée au terrorisme. Et cela mène fatalement à la confrontation".

Solution que n'excluent pas non plus les États-Unis.
A l'origine du différend : l'indépendance auto-proclamée des deux républiques reconnue par Moscou et dénoncée par Tbilissi qui, aidée par les Etats-Unis, a demandé son intégration dans l'OTAN avant la fin de l'année. La course contre la montre pour l'influence dans cette région est donc engagée entre la Russie et l'OTAN.

Lahire

Commentaires

eclipse

Petit cours de géopolitique dans la région : http://www.quindiblog.eu/log/2008/05/quindi-statu-qu.html

Peut-être que de renoncer à l'independance factice du Kosovo faciliterait les choses...

Sebaneau

Il n'y a pas de "président abkhaz" mais une marionnette de moscou, qui cherche à annexer la région après l'avoir nettoyée ethniquement.

Jean d'Agniel

l'OTAN a montré le mauvais exemple en reconnaissant le Kosovo. Quand l'élite (ou qui se croit être l'élite du monde) montre le mauvais exemple, on ne peut l'interdire aux autres. Cf. l'enseignement de la Bible ! On en revient toujours là !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.