Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



JMJ : Message du pape
"La crise n’en est peut-être qu’à ses balbutiements… "

L'acide de Ségolène Royal

Extraits de sa déclaration du jour :                         

"Je dénonce l'intolérable épreuve infligée à tous les Français et à nos forces armées républicaines contraintes de défiler devant la présence inadmissible de Bachar al-Assad, présent à la tribune officielle du 14 juillet, jour de fête pour les libertés républicaines (...)

Après la visite de Kadhafi, un autre dictateur retrouve ainsi une crédibilité internationale sans aucune contre-partie: ni regret pour les soldats français massacrés au Drakkar, ni Tribunal international pour l'assassinat de Rafic Hariri, ni reconnaissance de la souveraineté du Liban (...)

Je suis convaincue que ni le Général de Gaulle, ni François Mitterrand, ni Jacques Chirac n'auraient laissé la France payer ce prix d'une mise en scène humiliante".

Lahire

Commentaires

Berg

C'est facile de monter sur ses grands chevaux.

Mais c'est oublier que les sus-nommés De Gaule, Mitterand et Chirac ont abondamment copiné avec les Adenauer, Kohl et compagnie... alors que l'Allemagne n'avait pas été que notre copine durant le XXe siècle.

C'est oublier aussi que nos bons rois, sitôt la guerre finie, s'empressaient de donner leur fille à leur ennemi d'hier, ou de prendre la leur pour l'épouser et la faire monter sur le trône de France.

Visiblement, la Royal n'a aucun sens de l'histoire. Si les intérêts de la France sont de faire des salamalecks à El-Assad, eh bien faut pas hésiter. Et tant pis pour les pleurnichards mémoriels.

Berg.

xango

dommage qu'elle soit socialiste...

JV

Ce n'est pas elle qui est allée faire la belle en toute bravitude en Chine, qui, comme chacun sait, est le pays où les droits de l'homme sont les mieux respectés ?

Amédée

Elle a raison. Dommage qu'elle soit socialiste.

Nicolas Dupont-Aignan dit à peu près la même chose:
"Comment en effet accepter de voir l’armée française saluer devant la tribune officielle, place de la Concorde, le Président d’un pays, la Syrie, impliqué dans le terrible attentat du « Drakkar » au Liban en 1983. On demande en quelque sorte aux victimes de se soumettre à leur bourreau."
Source: http://blog.nicolasdupontaignan.fr/index.php/2008/07/12/244-on-ne-plante-pas-un-arbre-de-travers#co

Jean

Royal ne s'oppose à Sarkozy que pour le principe : il dira blanc, elle dira noir !
N'était-ce pas elle qui, au Liban, avait qualifié les pressions du Hezbollah dans la rue sur Siniora de "moment démocratique" ?

Quant à l'armée, en 91, n'était-ce pas elle qui prétendait devant les militaires que son père était mort en Algérie ? Ce qui avait provoqué l'ire de son oncle, le général Pierre Royal...

Quelqu'un qui peut retourner la petite histoire à sa convenance, peut faire de même avec l'Histoire. Et ses petites phrases ne trahissent en rien de profondes convictions.

ALM

Oui, hélas, elle est socialiste, mais elle a, pour une fois, parfaitement raison : sarko n'arrete pas de "donner du grain à moudre" à ces gens là. Où était son copain Mouamar Kadhafi ? Et Assad faisait des courses à Paris pendant Qu'Olmert, encore inculpé pour une nouvel escroquerie, faisait son discours. No comment, inutile de se démolir la rate...

JLA

Quelle Bravitude cette femme,dommage,elle arrive trop tard, Sarko fait les dégats avant elle.

Serval

La chose diplomatique est parfois nébuleuse.
S'il est grandement regrettable que cette visite ait eu lieu avant toute reconnaissance et excuses officielles de la Syrie, on ne peut ignorer les possibilités d'avancées créées par ce contact renoué. La France est faible économiquement, diplomatiquement, et je me permets de regarder (avec prudence) chaque action pour en voir le fruit hypothétique.
Les 58 paras du Drakkar (et tous les autres morts français au Liban) doivent être honorés et commémorés, j'ai été particulièrement marqué par le livre "Les paras sacrifiés" de Frédéric PONS, mais de même qu'il faut savoir développer avec l'Allemagne une Europe forte, il faut aussi se positionner en Méditerranée. En isolant B.A.A (ou même Kadhafi), aucune solution ne s'offre.
Nous n'avons jamais été en guerre contre ces pays. Il y aurait plus a dire sur l'Algérie que sur la Lybie et la Syrie, seulement Ségolène Royal ne veut pas s'attirer les foudres d'un électorat descendant d'immigrés algériens très ancrés PS.

pique-à-sots

l'Armée donc se doit d'être dépositaire de l'honneur de la nation ! c'est pratique ,en quelque sorte ,le reste du pays par contre n'a pas cette obligation...comme la Police est seule garante de la sécurité ,le citoyen ,lui, ne doit pas s'occuper de ce qui ne le regarde pas ! le salut de l'âme ce sont les prètres... les pêchés nous incombent ...chacun son travail !
c'est la théorie du chacun pour soi ; et, de temps à autres un coup de menton pour condamner x ou y comme le fait si bien l'impétrante perpétuelle à l'occupation de l'Elysée ..
le sens de l'honneur peut être d'une élasticité incroyable est s'adapter aux circonstances ....:
Bachar versus Mouamar, sans oublier Abdelatif ;les condamnations (justifiées mais largement médiatisées) pour les
atteintes aux sépultures mahométanes ou juives et ....le silence qui accompagne celles des tombes de nos cimetières en France ou en Algérie !
l'honneur est devenu au fil du temps une "action" basée sur le prix du baril de fioul et les "bourses " de nos dirigeants et des électeurs sont ....plates!

vince

C'est beau le théatre.

Mais je pensais le lectorat su SB plus prudent et réfléchi: son discours n'a rien à voir avec Bachar, son discours est là pour dire le contraire de Sarkozy, s'opposer, et tenir une place médiatique.

Pour une fois, sans doute la première, je suis content d'entendre Ségolène dire quelque chose, mais de grâce, ne soyons pas dupe...

Quéribus

Et quel est le président qui a obtenu que les cocos ne bougent pas en 1968 ? Et quel est le président qui est allé faire des courbettes en Union Soviétique dans les années 70 ? Et quel est le président qui a envoyé la France faire la guerre en Irak en 1991? Et quel est le président qui a reçu Mugabé ? Et quel est le président qui fricote avec Boutef' ?

Serval

Vince est dans le vrai, ceux qui se lamentent qu'elle soit socialiste, votez pour elle la prochaine fois, vous rejoindrez ceux qui ont voté Sarkozy dans le royaume des dupes.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.