Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Rebondissement dans l'affaire Perruche : préjudice d'être né
Le roi du Bahrein, reçu par le Pape, l'invite à son tour

L'Agriculture : une affaire de technocrates à Bruxelles !

Michel Barnier, ministre de l’Agriculture et de la Pêche, a parlé des questions européennes et des réformes au sein de son ministère, lors des Rencontres de la modernisation de l’État. Il a déclaré que le ministère de l’Agriculture est le seul ministère dont la politique est européenne depuis 50 ans :

"Depuis le Traité de Rome, nous décidons avec les autres des normes, des orientations politiques et du budget. Tous les problèmes sont locaux, sur le terrain, avec des crises quotidiennes et des hommes et des femmes qui en souffrent. Et toutes les solutions sont à Bruxelles".

Michel Janva (merci à lesloups)

Commentaires

fabien

Michel Barnier est depuis longtemps un adversaire de l´Europe de Bruxelles. Il avait en effet il y a plusieurs années publié un long article dans le Figaro intitulé "Le grand secret", désignant ainsi la confiscation discrète des libertés des européens. Je me suis toujours demandé naivement comment il pouvait continuer à collaborer avec ce système...

Jean

Il avait, d'ailleurs, dû quitter le Quai d'Orsay après la victoire du "non" en 2005, Chirac sanctionnant tous les ministres qui n'avaient pas assez fait campagne pour le "oui", comme Mme Haigneré.
Cela dit, ce n'est pas un partisan de l'Europe des Nations...

Jean-Claude (l'autre)

N'oubliez pas que pour l'agriculture la France a reçu de l'Europe beaucoup plus qu'elle n'a donné !

[Vous expliquerez cela aux agriculteurs français à qui Bruxelles a demandé de produire plus de lait puis moins de lait, plus de pommes, puis d'arracher les pommiers ... MJ]

HB

à Jean-Claude (l'autre)

L'Europe n'a jamais rien donné qu'elle n'ai d’abord volé!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.