Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



La Bible lue à la télévision italienne
Vaclav Klaus vs la France

Pourquoi l'Allemagne n'oblige-t-elle plus le mariage civil avant le religieux ?

Toujours sur le blog de Daoudal :

"Les Allemands pourront, à partir de l'an prochain, se marier religieusement sans s'être auparavant mariés à la mairie… mais ce mariage ne sera pas reconnu par l'Etat. [...]

Comme les Eglises chrétiennes n’avaient rien demandé, il est probable qu’il s’agisse en fait d’une mesure destinée à satisfaire les islamistes. En France, les maires constatent que les couples musulmans qui se marient ne demandent presque jamais le certificat attestant qu’ils sont passés à la mairie. Cela veut dire qu’ils sont déjà mariés devant l’imam, en contravention avec la loi. Les Allemands abolissent cette loi, qui permettra aux musulmans qui rejettent le mariage civil laïque des « mécréants » de se marier seulement devant l’imam. Ceci implique naturellement que les affaires de divorce et autres affaires matrimoniales ne passeront plus par les juridictions civiles (puisque ces couples ne seront pas civilement mariés) mais par des tribunaux islamiques."

Michel Janva

Commentaires

Roselle

Voilà comment on permet aux islamistes de s'ancrer de plus en plus en europe avec leurs propres us et coutumes. Bientôt ils nous foutrons dehors. Mais nous leur aurons donné le baton par manque de conviction religieuse et culturelle.... et si l'on rechantait "christus vinci, christus regnat,christus imperiat" encore faut-il y croire.

MME

Bien d'accord avec Roselle.
Au lieu de brader notre nationalité avec ce "droit du sol" anti-patriotique, on ferait mieux d'appliquer le "droit de réciprocité" : ce qui peut se faire dans un pays peut-il s'appliquer dans la pays d'accueil et réciproquement, ceci dans le respect des us et coutumes.
La nationalité ne s'acquière par naissance que pour les patriotes de souches UNIQUEMENT pour les autres, c'est un honneur de pouvoir l'obtenir.
Ceci réglerai pas mal de problèmes de banlieues et autres exactions !!!!

Berg

Il faut voir les choses d'un peu plus haut.

Quand on lit :
Ceci implique naturellement que les affaires de divorce et autres affaires matrimoniales ne passeront plus par les juridictions civiles (puisque ces couples ne seront pas civilement mariés) mais par des tribunaux islamiques

on doit se souvenir que c'est exactement ce que l'Eglise a toujours réclamé pour les catholiques ! et c'est ce que l'Eglise fait encore chaque jour, par le biais des officialités.

Devant l'avancée islamique, ce serait un grand tort que de ressortir les arguments que les laïques ont employés contre l'Eglise.

En soi, le mariage regarde la société civile. Mais cela regarde aussi la religion (tant la vraie religion, que les fausses !). Il est donc normal que l'Eglise ait juridiction sur le mariage de ses ouailles, et que le mariage des musulmans soit aussi régi par le droit coranique. C'est ainsi qu'il a toujours été pratiqué dans les pays chrétiens où il y avait des musulmans et des juifs. C'est encore ainsi au Liban où prévaut le "statut personnel" : chacun se marie selon sa loi religieuse.

La loi unique pour tous, ce fut un aboutissement, dans les pays où tout le monde était chrétien. Dans un pays où ce n'est plus le cas, il est en soi normal que chacun puisse suivre sa loi dans le domaine familial.

En conclusion, ce contre quoi il faut s'insurger, ce n'est pas contre les musulmans, ce n'est pas contre le retour d'une sorte de "statut personnel" (que l'Eglise revendique pour elle-même !), mais c'est contre l'absence totale, DE NOTRE PART, de volonté d'évangélisation des musulmans qui sont chez nous. Trop de "cathos-tradis" se contentent de crier contre les "vilains musulmans", alors qu'il faudrait cesser de gémir et adopter une attitude offensive d'évangélisation.

Le problème de l'immigration est un autre problème, qui appartient aux gouvernants. Quant à nous, évangélisons !

moi

Les musulmans n'ont pas besoin du certificat de mariage civil pour se "marier" islamiquement, tout simplement parce que le mariage musulman n'existe pas juridiquement contrairement au mariage canonique.

Deux musulmans (voire un musulman et plusieurs musulmanes) peuvent se marier ou se démarier comme ils veulent. Ils ne signent aucun papier devant aucun imam, ou représentant légal d'une quelquonque institution (ou s'il leur arrive de le faire, ce n'est pas en soi obligatoire). C'est une célébration folklorique traditionnelle et familiale (vous avez déjà vu, même en terre d'islam, une mariée sortir d'une mosquée ?).

Sinon, la République obligerait, sous les peines prévues, les musulmans à se marier d'abord civilement.

Tout ceci pour dire que cette tendance à vouloir considérer l'islam comme une religion (alors qu'il s'agit d'une idéologie à prétention religieuse et morale), voire comme une religion aussi élaborée que l'Eglise d'un point de vue juridique ou théologique, se confirme, tout comme la dhimmitude des pays anciennement chrétiens d'Europe.

"Je meurs, disait Joseph de Maistre sur son lit de mort, mais je ne meurs pas seul... Je meurs avec l'Europe".

Jean de Bon-Sens

A lieu de s'indigner de ce que font les Musulmans, demandons en France, nous Catholiques la même chose : le droit de nous marier religieusement sans passer par l'hypocrite et le laïciste mariage civil !

em.l

Bonsoir,

Veuillez excuser ma naïveté, mais je ne vois pas trop où est le problème.
Je me suis souvent demandé pourquoi un mariage catholique ne pouvait pas être prononcé avant un mariage civil. Serait-ce à dire que Dieu a besoin de l'accord de la République pour marier un homme et une femme ? Reconnaissez que c'est grotesque ! Les quelques Catholiques a qui j'ai posé la question n'ont pas su quoi me répondre, peut-être aurai-je un retour ici ?
Le seul vrai mariage étant le mariage religieux, pourquoi accepter le mariage civil en condition sine qua none ?
Ceci étant, je comprends bien que des Catholiques souhaitent aussi un "mariage civil", pour se simplifier le quotidien.

Jean

@ Moi, pour l'anecdote, le pouvoir iranien a proposé, l'an passé, des mariages temporaires pour répondre à la "misère sexuelle des jeunes" : le mariage dure d'une heure à 99 ans selon la volonté des époux (de l'époux, plutôt).
Etonnant, car normalement la virginité de la future épouse est importante en islam !


"Pouvons-nous ignorer les difficultés que rencontrent les jeunes ? L'islam a des solutions pour tous les problèmes humains, et le mariage temporaire est une solution à ce type de problème", a affirmé le ministre. "Si nous ne répondons pas de manière pratique aux besoins sexuels des jeunes, nous devons nous attendre à des répercussions."

Courrier international

kelkin

@em.l
Je ne sais plus si j'ai lu quelque part la raison que donne l'Eglise. Mais personnellement, j'en vois plusieurs :
1) Le mariage est un act religieux mais aussi social : les époux s'engagent devant la société ; et je trouve normal que l'Eglise tienne à cet aspect.
2) L'Eglise reconnait la légitimité du gouvernement (en tout cas en France) et souhaite par conséquent que ses registres soient cohérents avec ceux du gouvernement civil.

em.l

Merci à Kelkin de ce point de vue.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.